Traitement à la chloroquine: Le Conseil scientifique des médecins français s’oppose au Dr Didier Raoul

Le ministre de la santé, Olivier Véran, a fait son point de presse quotidien ce soir. Dans son face à face avec la presse, il a annoncé que le Conseil scientifique national de la France reste septique sur le traitement préconisé par le professeur Didier Raoul.

Ce dernier, dans une vidéo rendue publique la semaine dernière avait fait savoir que la chloroquine -dont sont issues la Nivaquine et le Plaquenil- est très efficace pour le traitement du Covi-19. A l’en croire, « ce sont des chinois qui, les premiers, ont découvert les bienfaits de ce médicament jadis utilisé pour soigner le paludisme. Et puisque elle a prouvé son efficacité, Didier Raoul ne comprend pas les médecins puissent continuer de laisser les gens mourir du coronavirus, alors que ce médicament pouvait arrêter l’hémorragie.

Alors que le monde est presque à genou devant la pandémie, Didier Raoul a fait savoir que « cette maladie est la plus facile à soigner de toutes infections virales. Et nous avons fait des essaies cliniques encourageants, c’est pourquoi nous recommandons sa prise pour le traitement des cas de Covi-19« . Et depuis la publication de cette vidéo, le professeur Didier Raoul est devenu une véritable star à Marseille et dans le monde entier. Et poussé le conseil scientifique national de France à se prononcer sur le sujet pour ne pas passer, aux yeux de l’opinion, comme les hommes et femmes qui ont laissé des gens mourir sans leur offrir de solution.

Après avoir entretenu le suspens, le ministre français de la santé a, ce soir, fait savoir que « le conseil scientifique des médecins a mis des réserves quant à la démocratisation de ce traitement; à cause des ses effets secondaires. » Aussi, alors que les français hésitent à déifier leur médecin natif de Dakar, au Sénégal, Donald Trump, le président des Usa, comme de nombreuses sommités internationales ont recommandé à leurs médecins de prendre en compte le traitement trouvé par Didier Raoul.

Pas humble pour un sou, le natif de Dakar a, depuis samedi, fait savoir ceci: « Dans mon monde, je suis une star mondiale, je ne suis pas du tout à contre-courant. Je fais de la science, pas de la politique. Les maladies infectieuses, ce n’est pas très compliqué, c’est diagnostic et traitement« . En lot de consolation, le Conseil a fait savoir que des médecins peuvent laisser à l’appréciation des praticiens pour des cas graves et sous le contrôle intégral des médecins. Ce qu’ils veulent éviter, c’est que le public croit avoir découvert le médicament miracle en s’appliquant automédication.

PARTAGER
Article précédentCovi-19: Avec 12 nouveaux cas, l’hécatombe continue avec le coronavirus au Sénégal
Article suivantCoronavirus au Sénégal : Suivez le message à la Nation du Président Macky Sall
Journaliste d’investigation, Babacar Touré est le Directeur de Publication de www.kewoulo.info. Il a dirigé la publication de www.senenews.com et a été, tour à tour, directeur de publication de L’indépendant-hebdo, un journal d’investigation sénégalais. Diplômé en Sciences politiques à l’Université de Paris 8, Saint-Denis (France), ancien Reporter à la rédaction du Témoin puis à L’Obs, à Dakar, Correspondant à Paris de Sen-Tv et La Tribune, il a collaboré avec Le Courrier de Mantes -Les Yvelynes-, Le Républicain, -Essonne- en région parisienne. Livres Publiés: -«Cote d’Ivoire, violences d’une transition manquée» (L’Harmattan 2007), -« Le triomphe de l’imposture, Enquête sur l’énergie au Sénégal» (Paris Edilivres 2009)

Laisser un commentaire