Stockholm : Un camion fou fait 3 morts dans une «attaque terroriste»

Stockholm

Deux personnes ont été tuées et de nombreuses autres blessées par un camion au croisement d’une grande artère et de la rue piétonne la plus fréquentée de la capitale.

Un camion a renversé, vendredi 7 avril, des passants en plein centre de Stockholm, tuant au moins deux personnes et faisant de nombreux blessés, a affirmé la police suédoise. «Tout indique que Stockholm a été la cible d’une attaque terroriste», a déclaré vendredi le premier ministre suédois, Stefan Löfven, cité par l’agence de presse TT. «Un intense travail de renseignement est mené afin d’identifier la ou les personnes impliquées dans l’attentat», ont assuré les services de sécurité suédois (Säpo).

L’attaque s’est produite peu avant 15 heures (heure de Paris) à proximité du grand magasin Åhlens, au croisement d’une grande artère et de Drottningsgatan. Le camion est arrivé depuis le nord de cette rue piétonne, la plus fréquentée de la capitale et bordée de nombreuses boutiques et immeubles de bureau. Des blocs de béton sont pourtant déposés à intervalles réguliers le long de la rue.

« J’ai vu du sang par terre et des gens crier, la police prendre en charge des blessés. Il y a des policiers en arme », témoigne Etienne, un Français qui travaille dans un immeuble, à quelques mètres du magasin où le camion a terminé sa course.

La police demande à la population d’éviter le centre-ville

Une fumée épaisse s’élevait de ce lieu entouré par la police d’un périmètre de sécurité, selon les images des télévisions. Des hélicoptères survolaient le centre-ville. La circulation était perturbée dans le métro, l’incident s’étant déroulé au niveau de la station T-Centralen, par laquelle passent toutes les lignes de Stockholm. Le quartier a été bouclé et la police a demandé à la population d’éviter le centre-ville.

Les forces de l’ordre ont également sécurisé la résidence officielle du premier ministre, le Parlement et le château de Stockholm, tous situés dans le centre de Stockholm, à quelques centaines de mètres du lieu du drame, selon le quotidien suédois Expressen.

Facebook a déclenché son Safety Check, outil d’alerte permettant d’informer ses proches qu’on est en sécurité. Aux dernières nouvelles, ce sont 3 morts qui ont été enregistrés.

Laisser un commentaire