Société! En route vers le parquet, Guy Marius Sagna et compagnie jouent leur avenir immédiat

C’est ce matin et plus tard en début d’après midi que les activistes arrêtés ce vendredi vont faire faire face au parquet du tribunal de Grande Instance de Dakar. Ils risquent le mandat de dépôt et une lourde peine de prison, comme le réclament des députés proches du palais.

Arrêtés devant les grilles du palais où, ce vendredi, ils manifestaient leur mécontentement à la suite de la hausse annoncée du prix de l’électricité, les camarades de Guy Marius Sagna, écroués entre les commissariats de police du plateau et ceux du commissariat central de Dakar vont, à la suite de la leur durée légale de garde à vue, vont être déférés ce matin.

A en croire leurs avocats, ils sont poursuivis pour les délits de « participation à une marche non autorisée« , « rébellion« , « outrage à agent dans l’exercice de ses fonctions. » Avec ces délits visés, Guy Marius Sagna et compagnie risquent irrémédiablement le mandat de dépôt et la comparution immédiate, entre ce mardi ou jeudi prochain devant le tribunal des flagrants délit de Dakar.

Aussi, il est des pratiques du parquet, pour épuiser ses « clients« , de les faire faire de nombreux « retours de parquet » pour jouer sur leurs nerfs. Alors qu’ils s’attendaient être libérés, les gardés à vue sont trimbalés entre les commissariats de garde à vue où ils sont parqués par terre, sur le carreau, et la cachots fétides de la cave du parquet. Et cela autant de fois que le maître des poursuites le jugera nécessaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE