Société: Diop Iseg perd la manche devant “Touta” et se fait expulser de son immeuble

Société: Diop Iseg perd la

La bataille judiciaire opposant Mamadou Diop, le Président directeur général de l’Iseg, à sa seconde épouse, Aïssatou Seydi, dite Touta, a tourné en faveur de l’épouse délaissée. A en croire des informations obtenues par Kewoulo auprès de sources judiciaires, le juge des référés du tribunal de Dakar a reconnu les droits de propriété réelle exhibés par Aïssatou Seydi sur l’immeuble où réside la famille de “Diop Le beau”.

Dans cette maison, convoitée par Mme Diop Aïssatou Seydi, habite Mbissine, la première et discrète épouse de Mamadou Diop,  mère de la chanteuse Abiba. Mais aussi la vielle maman de l’enfant le plus célèbre de Gamboul, “Diop le beau“. A en croire des confidences obtenues par Kewoulo, jusque-là seconde épouse de Mamadou Diop, Aïssatou Seydi qui a occupé le poste de Directeur général de l’Iseg a, pendant les périodes de vaches maigres, été celle-là qui a tenu la maison Iseg et permis son fonctionnement lorsque son fondateur, en mauvaise posture avec le régime du président Abdoulaye Wade, avait fui le pays pour se réfugier en France. Chez son ami, le fameux Seydina Tanor Sylla plus connu sous le nom de Pape Sylla.

Véritable métronome de cette succès Story, Aissatou Seydi vit des moments difficiles avec son ménage. Et était en instance de divorce lorsque l’affaire Diop Iseg-Djeyna Baldé a éclaté, poussant les fedayins du “gentle pa” de Gamboul à voir son ombre derrière la procédure de pédophilie, détournement de mineure et incitation à la débauche qui a valu à “Diop le beau” son séjour carcéral. Arrêté le 12 mars 2020, “Diop le beau” a été provisoirement remis en liberté le 28 juillet dernier. Et, dès sa sorti de prison, il avait déclenché la procédure judiciaire en tentant, à son tour, d’expulser Aïssatou Seydi qui avait, en son absence, voulu mettre sa famille à la rue. Au vu des dernières tournures de la situation, tout porte à croire que c’est la dame qui va dicter la conduite à tenir pour un bon moment.

Laisser un commentaire