Sénégal: L’armée et les rebelles Casamançais continuent de s’entretuer dans un silence absolu

Sénégal: L'armée et les rebelles Casamançais

0

L’armée sénégalaise et les forces démocratiques de la Casamance continuent de se battre dans le silence absolu.

Le 15 mai dernier, un détachement de l’armée sénégalaise aurait tenté, vers 6 heures du matin, de surprendre un camp rebelle dirigé par le commandant Ibrahima Compas Diatta, dans le département de Goudomp. Après plus de 3 heures de combat, le bilan humain est très lourd, avec plus de 13 morts sans que l’armée ne communique sur cet accrochage.

Ce mardi encore, de nouveaux affrontements ont eu lieu à la lisière de Diaboudior Tangal et Boudiédiète, dans l’arrondissement de Sindian, vers la frontière gambienne. A en croire des sources villageoises, « ce sont les forces rebelles qui ont attaqué une patrouille militaire sénégalaise et l’embuscade a fait des victimes du côté de l’armée. »

« C’est au moment où les forces rebelles sont en conclave dans l’optique d’unir toutes les factions du MFDC que l’armée a décidé de monter un assaut sur le camp. Malheureusement, après les premiers coups de feu, tous les combattants se sont donnés la main pour faire échouer l’attaque de l’armée« , a confié à Kewoulo une source proche des médiateurs.

Et si aucune communication n’est faite du côté de l’armée qui continue à nier tout affrontement, des sources villageoises ont déclaré à Kewoulo.info que 3 militaires sénégalais auraient été tués. Ces morts s’ajoutent à ceux du 15 mai et la disparition de deux soldats manquant à l’appel et dont le sort est inconnu du grand public.

Laisser un commentaire