Sénégal: Doublé par son ami entrepreneur, il le tue et se suicide devant un public médusé

Sénégal: Doublé par son ami entrepreneur

C’est à un drame d’une grande violence que les populations de Kounoune ont assisté, hier. A en croire des informations confirmées auprès de sources judiciaires, c’est une dispute autour de l’attribution d’un marché d’électrification de la cité des douanes, à Kounoune, qui a précipité les choses.

Au coeur du dramatique différend, se trouve un pactole de 150 millions de F CFA. Si certains parlent d’une dette contractée par Mamadou Kholé Diakhaté et non remboursée auprès de son tueur, d’autres sources croient savoir que cette somme représente le montant du marché de la réalisation du chantier à l’origine de la séparation des amis.
Quoi qu’il en soit, retenu en premier ressort pour réaliser les installations électriques de la coopérative d’habitat de la douane, El Hadji Makha Bass, fils du célèbre promoteur immobiliser -Doudou Bass-, n’a jamais accepté le fait d’avoir été éjecté des travaux par la direction générale des douanes, au profit de son ami Kholé Diakhaté. A en croire des sources proches de la douane, « le chantier confié à El’hadj Makha Bass était en souffrance depuis presque 3 ans. Alors, fatigué des promesses jamais tenues de l’entrepreneur, la direction de la douane a récupéré le projet de plusieurs hectares pour le confier à Mamadou Kholé Diakhaté qui se trouve être un ami de Makha Bass. »
Comme si cela suffisait d’excuse, de nombreux témoins interrogés par Kewoulo ont déclaré que El’hadj Makha Bass, revenu récemment au pays, après plusieurs années de séjour en Suisse, n’a pas la mentalité sénégalaise. « Il ne pouvait pas accepter que tout ce qui arrive à l’être humain, tout ce qu’il doit avoir ou perdre dans ce monde ne peut se faire que selon la volonté de Dieu. Et l’homme doit, en conséquence, se soumettre à Allah« , a déploré un oncle de Diakhaté.
A en croire des sources judiciaires, « l’entrepreneur dessaisi, qui considérait le choix de son ami comme une trahison, aurait en de nombreuses reprises promis de faire la peau à Mamadou Kholé Diakhaté. » Et, puisque personne ne prenait ces menaces en considération, tout le monde est passé à autre chose.
Tout le monde sauf El’Hadj Makha Bass. Hier, en début d’après midi, à bord de son véhicule l’entrepreneur évincé est venu se garer dans les chantiers et a invité son ami à venir discuter avec lui. Ne se doutant de rien, Mamadou Kholé Diakhaté a quitté son chantier et est venu rejoindre son ami dans son véhicule. Et, alors qu’il s’attendait à avoir une discussion civilisée avec son ami d’enfance, Mamadou Kholé Diakhaté est surpris de voir un pistolet brandi dans sa direction.
« Au début, Diakhaté rigolait et croyait à une plaisanterie de mauvais gout. Et quand il a voulu quitter la voiture, il a reçu des tirs à bout touchant, dans la région du coeur. » A témoigné un taximan ayant assisté à la scène. Après s’être assuré que sa victime ne se relèverait plus, le tireur a retourné son arme contre sa personne. Le tir mortel a littéralement explosé sa tête. Choqués par cette insoutenable scène, les témoins ont fait appel aux gendarmes de la brigade de Keur Massar, dans la banlieue dakaroise.

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire