Recel de 84 tonnes de riz: Aziz Ndiaye à la barre le 27 décembre

Le procès du promoteur de lutte Aziz Ndiaye et ses co-prévenus, a été renvoyé au 27 décembre prochain. Poursuivis pour «association de malfaiteurs, recel commis par complicité», Aziz Ndiaye, son frère Massata et son père Alé ont vu leur audience différer en raison d’une demande introduite par leur avocat, Me Moustapha Dieng, qui brandit un certificat médical.

Selon la robe noire, l’état de santé du vieux Alé Ndiaye ne lui permet pas de se tenir devant la barre pendant longtemps. «Je demande à ce que le tribunal renvoie le procès jusqu’en janvier 2019. L’état de santé du vieux Alé Ndiaye est très critique. Je détiens un certificat médical attestant cela», a demandé Me Dieng. Selon qui l’affaire peut encore attendre car le dossier n’est pas «costaud».

Le camp adverse voit autrement. S’étant opposé à cette demande de renvoi, les avocats de la partie civile soutiennent en avoir marre de ces nombreux renvois. Pour eux, ce procès tire en longueur et il est temps d’en finir. Il faut que l’opinion soit édifiée sur cette affaire, selon la partie civile. «Il semble que Alé serait toujours malade. N’empêche, il faut trouver une alternative pour tirer cette affaire au clair. On ne peut plus attendre. On a d’autres préoccupations», a répliqué Me Amadou Diallo.

En arbitre, le juge a donné rendez-vous aux deux parties, le 27 décembre prochain. «Assurez-vous que ce sera le dernier renvoi. Les plaidoiries débuteront le 27 décembre prochain», tranche-t-il ferme.

WalfQuotidien

Laisser un commentaire