R. Kelly accusé de pédophilie : une des victimes sort du silence à visage découvert

People

Texte alternatif de la bannière

Dans une interview accordée à NBC News, Tracy Sampson revient sur les abus sexuels qu’elle a subi de la part du chanteur R. Kelly lorsqu’elle avait 16 ans.

« Je ne savais pas si c’était normal« . Dans un documentaire diffusé début janvier sur la chaîne Lifetime, R. Kelly était une nouvelle fois accusé d’avoir eu des relations sexuelles avec plusieurs adolescentes de seize ans et moins alors qu’il était lui-même majeur. Parmi elles, Tracy Sampson, aujourd’hui âgée de 36 ans. Sur la chaîne NBC News, la jeune femme a accepté de livrer son témoignage à visage découvert. Elle raconte avoir rencontré R. Kelly à l’âge de seize ans alors qu’elle était en stage chez Epic Records, le label qui représentait le chanteur à l’époque.

« Un jour il m’a demandé, « est-ce que je peux t’embrasser?« , ce à quoi j’ai répondu « Non« . Il m’a alors demandé de lui faire un câlin« , se souvient Tracy Sampson, qui ajoute que R. Kelly l’a ensuite embrassé. Et si elle admet avoir eu des rapports sexuels pendant deux ans avec lui, la jeune femme explique que son jeune âge ne lui permettait pas de différencier le bien du mal sur ces agissements. « J’étais amoureuse de lui, lance-t-elle. Mais je ne savais simplement pas quoi faire. Par exemple, je ne savais pas si c’était normal. Je ne savais pas si c’était ainsi que les adultes agissaient. »

Cependant, si Tracy Sampson est la première victime de R. Kelly à oser s’exprimer à visage découvert, elle est aussi l’une des seules à avoir obtenu gain de cause lorsqu’à l’âge de 18 ans, elle a décidé de porter plainte contre lui pour abus sexuels. Un procès qui s’est réglé en 2002 pour 250 000 dollars.

 

Laisser un commentaire