Professeurs battus : Les enseignants cogitent sur des autorisations de port d’arme

Pour le Secrétaire Général du Cusems Authentique, les agressions que les élèves exercent sur leurs professeurs sont d’une gravité extrême.

« En l’espace de trois mois, trois enseignants servant dans trois académies différentes ont été agressées par leurs élèves. Cela est extrêmement grave. Le concept de la centralité de l’élève est galvaudé. Les apprenants sont hyper-protégés sous le couvert du droit des enfants et du droit à l’éducation. Ils ont plus de droits que leurs professeurs, c’est pourquoi ils se permettent de faire certaines choses. Nous ne pouvons plus accepter d’être tabassés dans nos classes », a fait savoir Dame Mbodj, dans les colonnes de L’Observateur.

Selon lui, ces agressions montrent que notre système d’enseignement a échoué.

« Le rôle de l’école, c’est d’éduquer et d’instruire. Depuis plusieurs années, nous alertons. Nous avons une école d’instruction et si le Gouvernement du Sénégal ne veut pas changer de paradigme, il doit changer l’intitulé du ministère de tutelle. Le Gouvernement doit assurer notre protection, sinon nous allons user de stratégies en prenant nos responsabilités. Nous n’allons pas attendre d’être tués pour réagir. Si cette situation perdure, nous allons déposer des certificats d’autorisation de port d’arme… », a-t-il prévenu.

Laisser un commentaire