Présidentielles 2019 : « le Pds doit chercher un candidat de substitution », Farba Senghor

Présidentielles 2019 : "le Pds doit chercher un candidat de substitution", Farba Senghor

A dix mois de l’élection présidentielle de 2019, Farba Senghor conseille aux responsables du Parti démocratique Sénégalais (Pds) de chercher «un candidat de substitution». Et pour cause. «Karim Wade ne peut pas être candidat et il le sait très bien», affirme le leader de Mbollo Askanwi dans un entretien accordé au quotidien La Cloche.

«Je suis vraiment contre la Crei (Cour de répression de l’enrichissement illicite), mais Karim Wade a été condamné par des lois sénégalaises qui s’appliquent à lui pour sa participation à l’élection présidentielle de 2019. S’il a une main levée en France sur ses biens, cela ne veut pas dire que les jugements du Sénégal ne tiennent pas. Il fallait qu’il se batte pour ne pas être jugé par la Crei, comme je l’ai fait. Il a prêté le flanc et ils n’ont fait qu’une bouchée de lui.», lâche Farba.

Face à cette situation, l’ancien ministre de Wade propose «trois solutions» au Pds. La première : «se battre politiquement, savoir souffler le chaud et le froid, pour obtenir quelque chose parce qu’au Pds personne ne s’est battu, il y a un désengagement total. On avait dit que Karim ne sera pas convoqué, ne sera pas jugé et ne sera pas condamné. Et pourtant, tout cela est arrivé».

Pour lui, la deuxième solution est : «le Pds doit dialoguer avec le Président Macky Sall parce que Karim n’est pas sorti de prison et du Sénégal ex-nihilo. S’il n’y avait pas eu de dialogue, un avion n’aurait pas pu venir l’attendre pour l’amener nuitamment au Qatar. Je sais qu’Abdoulaye Wade voulait en un moment engager ce dialogue pour s’en sortir. Mais c’est Karim qui veut tout à la fois et ce n’est pas possible».

Et enfin, la troisième : «Il faut un candidat de substitution. Et depuis plus d’un an, je le dis. Karim n’est pas le seul fils de Me Wade au Pds. Wade a fabriqué beaucoup de fils qui ont la capacité d’être président de la République comme Macky Sall. Donc, il fallait trouver ce candidat-là.»

Laisser un commentaire