Politique: Moustapha Guirassy s’insurge contre le manque de respect de Macky Sall envers les Sénégalais

Politique: Moustapha Guirassy

La marche des opposants, pour rappeler au gouvernement la nécessité de sauver la paix sociale, a eu lieu hier, vendredi. A la tête d’une forte délégation, l’ancien ministre des télécommunications et président du Parti sénégalais pour le Développement (SUD), M. Moustapha Guirassy était dans la rue. Il tenait à manifester son dégout des dérives dictatoriales prises par le gouvernement de Macky Sall.

La bataille de l’opinion, engagée par le front pour la défense de la République, ne se fera pas sans le parti des Sénégalais Unis pour le développement, (SUD). Décidé à marquer l’évènement dans le palmarès des combats civiques qui vont sonner le las du régime actuel, Moustapha Guirassy, le patron du SUD a troqué le costume cravate du manager pour la chemise fleurette du manifestant. En compagnie de ses militants, il a tenu à marcher, hier après midi, dans les rues de Dakar pour dénoncer « les pratiques antidémocratiques du Président Macky Sall. »

« Dégoûté » par les pratiques politiciennes qui ont permis au pouvoir d’éliminer des opposants pour ne pas avoir de concurrents sérieux en face de Macky Sall, en 2019, Moustapha Guirassy s’est dit déterminé à faire front. Avec ses amis de l’opposition. Alors que l’on croyait que le député allait se servir de son mandat d’élu pour contrer cette « dérive dictatoriale« , le président du SUD a fait savoir que « l’hémicycle ne permet plus la libre expression des opinions parce que des députés ont été achetés » par le pouvoir. « Je suis animé par un sentiment de dégoût, un sentiment de colère. C’est tout simplement inacceptable que des consciences soient achetées. Que le Sénégal puisse accepter que des dignes fils de ce pays soient emprisonnés, tout simplement, par la simple volonté de Macky Sall. »

Alors qu’on l’avait toujours connu légaliste et policé, le député Moustapha Guirassy semble s’être, subitement, radicalisé. Prêt à devenir le maitre de la rue publique pour faire plier le régime et ses penchants autocratiques. Ce vendredi, face aux journalistes, il a tenu à faire savoir que désormais, il ne restera plus les bras croisés, à assister à la perpétuation des entorses commises par le président Macky Sall à l’endroit de cette République héritée d’une longue tradition démocratique. Et cédée par de braves pionniers qui avaient le soucis constant de la sauvegarde de la paix sociale.

Préparé, dès le berceau, au respect des institutions et à la sauvegarde des traditions républicaines, le patron de SUD est l’héritier d’un homme généreux qui a consacré sa vie à la construction d’un Sénégal moderne. Et paisible. A Tambacounda et dans toute la région du Sénégal oriental, les populations continuent, toujours, de pleurer son père, feu Mamba Guirassy, le politique qui avait mis un point d’honneur à régler les préoccupations des populations avant celles des siens.

Laisser un commentaire