Politique: Après son allégeance, Serigne Modou Kara Mbacké reçu nuitamment par Macky Sall

Politique: Après son allégeance

A moins d’un an de la présidentielle de 2019, Macky Sall est en train de ratisser large, dans la plus grande discrétion. Après les chanteurs et patrons de presse, c’est le défilé des marabouts qui est ouvert au palais de la République. Hier, c’est Sérigne Modou Kara Mbacké qui a ouvert le bal des potentiels alliés.

C’est au grand jour qu’il avait dit son souhait de ne pas voir organisée la prochaine élection présidentielle de 2019 et dit son ambition de voir Macky Sall continuer à régner à la tête du Sénégal. Mais, c’est la nuit qu’il a matérialisé son allégeance. Pendant que Dakar est plongé dans la nuit, le général de Bamba, Sérigne Modou Kara, a été aperçu à la résidence du couple présidentiel à Mermoz. « Il était accompagné de l’homme d’affaires Gaston Mbengue », a précisé une source proche du marabout.

Hier, pendant plusieurs minutes, le précurseur de Bamba Féèp a été reçu par le chef de l’Etat. A en croire des sources proches de l’exécutif qui se sont confiées à Kewoulo, « c’est un citoyen sénégalais qui est venu rendre visite au président de la République. Il n’y a rien d’anormal en cela. » Du coté du palais, de nombreuses voix de mécontents se sont élevées pour faire savoir que cette visite n’est pas fortuite, « Kara est venu discuter des conditions de son engagement aux cotés du président Macky Sall pour la future campagne présidentielle. »

Contrairement à ce que beaucoup susurrait -à savoir la candidature du leader du PVD à la future présidentielle- lors de son pompeux discours resté dans les mémoires, Serigne Modou Kara n’a pas l’intention de se présenter en 2019. Sa fameuse sortie médiatique, dans laquelle il demandait aux opposants de se ranger derrière le candidat de l’APR, est un appel du pied pour demander à Macky Sall de compter avec lui. Avec cette audience nocturne, rien de surprenant que le guide religieux décide de mouiller le khaftan pour le candidat de Benno.

 

Laisser un commentaire