Politique: Amadou Clédor Séne décortique « les dessous de l’appel au dialogue de Macky Sall »

Amadou Clédor Séne décortique "les dessous de l'appel au dialogue de Macky Sall"

Amadou Clédor Sène est en mission. Choqué par la distribution inélégante des dividendes attendues des contrats pétroliers comme gazier du Sénégal, le patron de Clairevision a décidé de croiser le fer avec le gouvernement. Lors d’une conférence de presse qu’il a appelé ce dimanche, à Dakar, il a dénoncé « les petits arrangements » du Président Macky Sall qui compte servir ses amis et garder le reste pour les générations futures.

S’il y a des Sénégalais qui applaudissent à tout rompre la décision du gouvernement sénégalais de réserver des fonds issus de l’exploitation du pétrole et du gaz aux générations futures, Amadou Clédor Sène n’en fait pas partie. Il l’a fait savoir à l’opinion lors d’une conférence de presse, ce dimanche, au siège de Bokk Gis Gis. Face aux journalistes, il a dénoncé les petits arrangements que le chef de l’Etat, Macky Sall, a tenu à faire pour faire plaisir aux amis de ses amis -Moustapha Niasse, Ousmane Tanor Dieng et Aminata Tall. Révolté que ces mêmes amis soient déjà casés chez Cospétrogaz et Pétrosen, Clédor Sène a déclaré que cette dernière compagnie cache de nombreuses anomalies.

Très à l’aise devant son sujet, Clédor Sène a dit que « c’est inconcevable qu’un pays, qui a des urgences légitimes qu’il ne parvient pas à résoudre, pense à garder des fonds pour des générations futures. » A déclaré Amadou Clédor Sène. « Des pays développés peuvent le faire. Mais pas le Sénégal. » A déclaré Amadou Clédor Sène. Aussi, le nouveau cavalier de la gestion vertueuse a déclaré que le gouvernement sénégalais est en train d’hypothéquer l’avenir de ce pays en empruntant de l’argent par le canal de l’Euro-bond. Pour le conférencier du jour, c’est pour faire passer ses projets inopportuns pour ce pays que le président Macky Sall a décidé de convier les opposants à une rencontre pour apaiser le climat social. Et le patron de Clairevision voudrait que le peuple refuse ces projets.

Aussi, l’ancien proche d’Abdoulaye Wade a déclaré que « comme les étudiants qui réclament le départ de Mari Tew Niane, d’Aly Ngouille Ndiaye et d’Amadou Ba, je demande solennellement que Aliou Sall, le frère du président, soit démis de ses fonctions. » N’étant pas satisfait de la tournure des choses, dans ce pays, Amadou Clédor Sène appelle les Sénégalais à revendiquer leurs droits. Et à refuser de faire passer ces lois en préparation. Aussi, Clédor Sène a déclaré que le contrat de 65.000 km2 attribué à Total; contrat dans lequel le Sénégal ne pouvait avoir que 10% ne doit pas passer. Comme le chef de l’Etat et sa famille, le Premier ministre Boun Abdallah Dione est dans le viseur de Clairevision.

Laisser un commentaire