« La peine de mort doit être appliquée… » Serigne Mohamad Lamine Ndégueine, guide religieux

« La peine de mort

Suite aux nombreuses séries de meurtres notées dans le pays, des Sénégalais élèvent la voix pour se faire entendre et donner ainsi leur avis par rapport cette insécurité. C’est ce qui a poussé le guide religieux Serigne Muhammad Lamine Ndégueine à donner son point de vue sur ce fait. Selon lui, il faudrait que nos autorités soient plus prévenantes et attentionnée. Il estime que « l’État n’a pas fait son devoir en matière de prévention sécuritaire ».

Il en impute la responsabilité au ministre de l’Intérieur, non sans alerter ce dernier sur la proximité de la présidentielle qui, à l’en croire, implique une meilleure option sécuritaire.

« En tant que chef religieux, il est de mon devoir d’alerter l’État par rapport à ce manque d’attention et l’absence d’efficacité dans la démarche de prévention sécuritaire. Personne n’est à l’abri d’une catastrophe. Toutefois, il est important certes de se concentrer sur la politique mais la sécurité et la quiétude des populations restent des priorités non négligeables », dira-t-il.

En outre, il note qu’il est déplorable que certains chefs religieux se soient partisans. Il estime qu’ils sont plus intéressés par le parrainage qu’autre chose de plus utile à la nation.

Il évoque aussi la peine de mort qui a été très discutée dernièrement dans notre pays et qui est toujours d’actualité. Pour lui, celle-ci doit être appliquée dans toute sa rigueur. Ce qui, d’après ces propos, permettra à chacun d’être conscient de la grandeur et la gravité d’un meurtre dans notre religion.

Laisser un commentaire