Mimi Touré après le rejet de la liste de YAW à Dakar : “ils apprendrons de leurs propres errements”

La réplique de la coalition Benno Bokk Yaakar (BBY) ne s’est pas faite attendre. Après le point de presse mardi soir, du maire de Ziguinchor Ousmane Sonko axé sur le rejet de la liste de Yewwi Askan Wi (Yaw) dans le département de Dakar, la mouvance présidentielle est vite montée au créneau. Aminata Touré dite Mimi a démonté la coalition Yaw qui reconnaît avoir fait des erreurs lors du dépôt de ses listes. Mieux, elle a pris la défense des institutions dont la Direction générale des élections (Dge).

« Nous avons suivi le point de presse de Ousmane Sonko. Une chose est claire, l’administration  n’a fait que respecter la loi. Donc, ils n’ont qu’à se prévaloir de leur propre turpitude. Cette administration n’a rien à voir avec l’invalidité de votre liste. Ils sont les propres responsables. Ils apprendront de leurs propres errements pour la prochaine fois. Et s’ils présentent une liste non paritaire, ils n’ont qu’à en assumer l’entière responsabilité », a déclaré Aminata Touré.

La tête de liste nationale de la coalition BBY ordonne l’opposition à respecter les institutions notamment la justice, la première institution du pays qui est le président de la République Macky Sall.

Toutefois, elle met en garde l’opposition notamment la coalition Yaw. « Les élections se tiendront à la date  échue et dans les meilleures conditions et l’intimidation ne passera pas et les élections se dérouleront dans la paix et en toute tranquillité », a-t-elle fait savoir.

Aminata Touré invite, cependant, tous les responsables et les jeunes à se mobiliser.

« Les Sénégalais sont mâtures et personne ne peut plus les manipuler. Donc nous disons halte à cette forme de manipulation de la part de l’opposition. Nous nous indignons de ce manque de respect notoire, qui est même à la limite inqualifiable, de nos institutions. Les institutions de la République ont toujours participé à la bonne organisation des élections. D’ailleurs ce sont ces mêmes institutions qui ont organisé les élections locales qui leur ont permis de remporter des victoires sans contestation. Nous lançons aussi un appel aux jeunes pour la paix et la stabilité du pays », a-t-elle lancé.

Avant de poursuivre, « L’opposition vous a appelé dans la rue, alors que ses leaders sont restés dans leurs maisons. Heureusement que nous avons une jeunesse responsable et mâture. Les élections se passeront comme cela se doit », a-t-elle conclu.

PressAfrik

Laisser un commentaire