Association de malfaiteurs, contrebande et jeux de hasard à Ziguinchor : Un couple chinois arrêté par la gendarmerie…

Association de malfaiteurs, contrebande et jeux de hasard à Ziguinchor : Un couple chinois arrêté par la gendarmerie...

La Brigade de recherche de la gendarmerie à Ziguinchor a mis aux arrêts des ressortissants chinois pour les faits d’association de malfaiteurs, de contrebande et jeux de hasard. Le couple chinois, Lin Hong Peng et Zhou Cuixiang détenait par devers eux trente (30) machines à sou. Leur procès ouvert hier, mardi 19 janvier 2021 au tribunal régional de Ziguinchor, a été, sur demande du Procureur de la République, reporté au 2 février 21.

 

Tout s’est passé le 11 janvier 21 à 19 heures quand les hommes en bleu, sur instruction du Procureur de la République, se sont rendus au domicile du couple chinois pour enquête et arrestation. Sur l’exposé des faits, le couple Lin Hong Peng et Zhou Cuixiang sont deux ressortissants chinois, venus de la Chine via la Guinée-Bissau. Ayant été immatriculés à Bissau où ils mènent leurs activités, ils ont eu écho par l’intermédiaire de quelques-uns de leurs homologues établis à Ziguinchor que le commerce marchait très fort dans cette partie sud du pays. Le couple chinois va quitter ainsi la Guinée-Bissau au mois de novembre 20 pour venir à Ziguinchor en vue d’y mener des activités commerciales liées à l’anacarde et le poisson «Ils font importer trente (30) machines à sou venues de la Chine par bateau, chargées dans un container et entrées illégalement dans le territoire national.

Ignorant les lois sénégalaises, ils se font accompagner par un sénégalais nommé Jérémy N. N. Kamony qui leur servent de guide et interprète. Ils entreprennent des démarches afin de nouer un partenariat avec la LONASE pour mettre sur le marché des machines à sou. Ayant jugé illégale l’exercice de cette profession qu’elle détient toute seule, et exclusivement, la LONASE va porter plainte contre le couple chinois», renseigne très proches du dossier.

Menantprogressivementleurs investigations, «entrés illégalement au Sénégal, le couple chinois se sont présentés à la frontière sénégalo-bissau-guinéenne sans visa d’entrée d’une quelconque catégorie. Pis, ils importent des machines à soude puis leur pays d’origine via Dakar jusqu’à Ziguinchor, en vue d’y exercer des activités liées aux jeux de hasard et de loterie», a ajouté nos sources. «Interpellés sur les faits qui leurs ont reprochés, ils déclarent être venus à Ziguinchor pour le commerce de l’anacarde et du poisson.

Ayant été informés que les jeux de hasard marchaient fort dans la localité, ils ont importé 30 machines à sou de la Chine pour s’implanter à Ziguinchor. Concernant leur entrée au Sénégal sans visa d’entrée, ils ont reconnu cet état de fait avant de déclarer qu’ils étaient à mesure de régulariser leur situation dans un bref délai. Quant aux machines à sou, ils ont laissé entendre qu’elles sont stockées dans leur maison en location sis au quartier Kandé à Ziguinchor et qu’elles n’ont jamais été déployées dans la localité pour un emploi», a soutenu nos sources.

A la barre du Tribunal correctionnel de Ziguinchor, l’avocat de la LONASE tout comme son directeur régional, étaient tous présents. Entrée dans la danse, la douane a brillé par son absence. «La gabelous n’ont pas encore terminé leurs conclusions», nous a-t-on appris. C’est ainsi qu’à la demande du Procureur de la République et malgré les arguments de l’avocat de la défense, Me Ibrahima Sarr qui voulait que l’affaire soit retenue, cette dernière a été finalement renvoyée par la Cour, après concertation, jusqu’au 02 février prochain.

 

Laisser un commentaire