Louga : la dépouille d’une jeune dame retrouvée à Touba Séras

Louga : La dépouille d'une jeune dame retrouvée à Touba Séras

Le corps de Penda Sow a été retrouvé sans vie dans l’exutoire de la station d’épuration de Touba séras. La victime avait soulevé les grilles de protection pour se jeter au fond des eaux. Ses motivations ne sont pas encore connues. Nous informons le quotidien l’observateur.

Encore un cas de noyade dans l’exutoire de la station d’épuration de Touba Séras, un quartier situé à la périphérie de Louga. Penda Sow, mariée et mère d’une fillette, a été retrouvée morte au fond des eaux usées. Ce sont des enfants qui l’ont vue soulever les grillages et pensant qu’elle était à la recherche de quelque chose, qui ont lancé quand ils ont entendu un grand bruit de chute. Informé, le mari de la victime, B. Sow, un jeune maître coranique, rapplique ventre à terre, sur les lieux du drame.

Acheminé à la morgue de l’Hôpital régional Amadou Sakhir Mbaye, où le légiste a confirmé la mort par noyade. Cependant, pour l’heure, les causes réelles qui ont poussé la victime à se tuer demeurent inconnues. Interrogé, son mari confie : « quelques minutes avant les faits, Penda Sow m’a trouvé à mon école, me disant qu’elle ne se sentait pas bien. Je lui ai fait comprendre qu’elle ne pouvait aller à l’hôpital, parce qu’ayant jeuné. Dès que je lui ai tourné le dos, elle a pris le chemin. J’ai été informée de sa noyade en cours de route. Ses relations avec les membres de ma famille étaient des meilleures. Elle est une femme exemplaire. Elle ne s’est pas suicidée, je suis persuadé que des esprits maléfiques l’ont précipitée dans les eaux. »

 

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire