Kolda : un chèque de 20 millions a été remis à la mutuelle des femmes

La ministre de la Microfinance et de l’économie sociale et solidaire, Zahra Lyane Thiam, a remis hier lundi 20 millions de francs CFA à la mutuelle de crédit et d’épargne des femmes de la région de Kolda (sud) dans le but de renforcer la « résilience » de leurs membres confrontés à la pandémie à coronavirus.

« Le président de la république son excellence Macky Sall a dégagé pour la région naturelle de la Casamance une enveloppe de 115 millions 700 mille francs CFA, soit 44 millions 600 mille francs CFA pour la région de Kolda », a annoncé la ministre de la Microfinance et de l’économie sociale et solidaire, Zahra lyane Thiam.

Elle s’exprimait lors de la cérémonie de remise du chèque de financement aux acteurs de l’économie sociale et solidaire de la région de Kolda en présence des autorités administratives et élus locaux.

« La mutuelle d’épargne et de crédit des femmes de Kolda a pour sa part reçu 20 millions de francs CFA », a-t-elle précisé.

Quant aux acteurs de l’économie sociale et solidaire de la région, ils ont reçu de Zahra lyane Thiam une enveloppe de 24 millions 600 mille francs CFA, en guise de subvention pour leur permette de supporter les charges différentes, au maintien ou à la relance de leurs activités.

Bien accueillie sur le site de l’extension de la mutuelle de Kolda, Mme Thiam se dit très heureuse de voir que la mutuelle par elle-même a pu continuer les chantiers. C’est pourquoi soutient-elle que « c’est important que les mutuelles isolées  puissent être accompagnées du fait qu’elle polarise non seulement beaucoup d’acteurs mais aussi elle contribue dans l’éteinte des objectifs de l’inclusion  financière et sociale ».

Ces financements seront une véritable bouffée d’oxygène aux femmes bénéficiaires d’autant plus que Mme la ministre leur a assuré qu’elles auront un différé de remboursement de 9 mois. Ce qui est le plus intéressant dans ce financement, rappelle Zahra lyane Thiam, c’est que le taux de sortie appliquée par la mutuelle ne peut pas excéder 3%  y compris les frais de gestion ».

Par ailleurs, elle a exhorté l’ensemble des bénéficiaires du programme à « une utilisation  efficace et efficient de ces financements et subventions afin de relever le défi de la croissance mais surtout l’inclusion sociale et financière au bénéfice des milliers de femmes et de jeunes.

Laisser un commentaire