Journal “Le Soleil” : Les délégués du personnel trainent Yakham Mbaye à l’OFNAC

Le Collège des délégués du personnel et l’intersyndicale de la SSPP du quotidien national « Le Soleil », a tenu une conférence de presse ce jeudi 04 août dans ses locaux à Hann pour “dénoncer les écarts” de leur Directeur général Yakham Mbaye ainsi que la situation chaotique de l’entreprise plongée dans une crise profonde, depuis plusieurs mois. Faisant face à la presse pour la troisième fois depuis le début de l’année 2022, le Collège par la voix de leur coordinateur Ndiol Maka Seck a dénoncé l’état d’une mauvaise gestion et du pillage de ses ressources du “Soleil” à travers « des marchés nébuleux et des magouilles », de leur parton. Par conséquent, il a révélé qu’une plainte a été déposée au niveau de l’Office National de lutte contre la Fraude et Corruption (OFNAC).

Le climat est devenu délétère au sein du journal « Le Soleil », où la colère règne entre ses travailleurs. Toujours décidé à « dégager » leur patron et son « gang » qui leur mène « la vie dure » et « les terrorise », les journalistes qui ne lésinent pas sur les moyens qui leur sont donnés pour faire des dénonciations et montrer leur courroux. L’enceinte de l’entreprise décorée de morceaux rouges attachés sur les arbres. De leur côté, l’ensemble du Collège des délégués du personnel et l’intersyndicale de la SSPP du journal « Le Soleil » sont habillés de Tee-Shirts rouge et de brassards de la même couleur.

« Aujourd’hui, nous vous parlerons juste de gestion catastrophique, de détournements de deniers publics et d’abus de biens sociaux. », a dénoncé Ndiol Maka Seck le coordinateur du Collègue des délégués. Selon ce dernier, l’heure est grave, car depuis l’arrivée de Yakham Mbaye à la tête de la SSPP « Le Soleil » en fin décembre 2017, le chaos s’est installé. « Il est venu avec un « ami d’enfance » qu’il a directement propulsé Directeur de l’Imprimerie, puis Conseiller spécial en cumul de sa première fonction. Ce qui fait de cette personne le plus gros salaire de l’entreprise, après le Directeur général et son adjoint, alors même qu’il n’a aucune qualification requise pour ce poste. Et avec son compère, il est en train de piller Le Soleil. Ils volent et ne prennent même plus la peine de se cacher », a tempêté M. Seck avec l’approbation de ses collègues.

“Des millions pillés” 
D’après les informations fournies par le Collège des délégués du personnel, Yakham Mbaye, son adjoint Amadou Gaye Ndiaye et certains de ses proches collaborateurs dont son chef du service « Intendance », ont fait des marchés publics dans la « plus grande nébulosité » en pillant l’entreprise. « Un marché de sept (07) véhicules à 150 millions attribué au seul candidat qui s’est présenté avec un avis d’appel d’offres paru dans un journal qui n’avait pas à l’époque six mois d’existence et donc complètement inconnu du grand public. Un marché de matériel informatique de 50 millions suivant le même procédé, et attribué à un spécialiste des bâtiments. Dans ce marché, un ordinateur PC a coûté au Soleil 885 000 francs. Un marché de mobilier de bureau de trente millions avec des chaises de bureau à 293 820 francs CFA l’un. Yakham pille sans vergogne. Du papier journal acheté sans passer d’appel d’offres. Plus de 200 millions de FCfa ont été ainsi dépensés sans tenir compte de l’état des finances de notre entreprise et sans aucun respect des dispositions du Code des Marchés publics… Ils prétextent la guerre en Ukraine pour agir impunément et acheter sans passer de marché », a condamné Ndiol Maka Seck.

Pour finir, il a déploré le fait que leur patron offre des contrats de prestation « juteux » à une dizaine de retraités qui ont fait leur temps dans l’entreprise (25 à 35 ans pour certains) et que ces derniers coûtent presque « 100 millions de francs », annuellement à la société. Raison pour laquelle les délégués du personnel et l’intersyndicale ont déposé, le mercredi 3 août 2022, une lettre de dénonciation à l’Office National de lutte contre la Fraude et Corruption (OFNAC), tandis que d’autres plaintes seront déposées au niveau des différents corps de contrôle du pays.

« Nous comptons mettre fin, par tous les moyens, aux agissements de Yakham Mbaye et de ses complices qui pillent depuis des années « Le Soleil ». Nous allons, à partir de maintenant, mettre en œuvre des actions concrètes d’envergure et stratégiques pour arrêter M. Mbaye et sa bande d’escrocs. Et pour y arriver, nous ne reculerons devant rien, quitte à y laisser nos vies. Nous avons déposé un préavis de grève et nous allons entamer une grève illimitée. S’il le faut, nous allons dormir dans les locaux du journal ce, jusqu’à ce que nos doléances soient respectées et que Yakham Mbaye dégage », a-t-il ajouté.

Un appel a été lancé au président de la République pour lui dire que la situation du Soleil n’est toujours pas réglée et que les travailleurs n’en peuvent plus « des caprices de Yakham Mbaye » dont ils doutent de la « santé mentale ».

Laisser un commentaire