JO 2018 : la suspension à vie de 28 sportifs russes annulée par le TAS

    JO 2018 : la suspension à vie de 28

    Sur les 43 sportifs russes suspendus à vie par le CIO pour dopage durant les Jeux de Sotchi, 28 ont vu leur sanction annulée ce jeudi par le Tribunal arbitral du sport (TAS), qui évoque des preuves «insuffisantes».

    Le TAS a levé jeudi la sanction de 28 des 43 athlètes disqualifiés des Jeux de Sotchi et suspendus à vie par le CIO. Sous conditions, ces derniers pourront donc participer aux JO de Pyeongchang qui débutent le 9 février, et récupéreront leur(s) médaille(s) s’ils en avaient gagné à Sotchi quatre ans plus tôt. Le TAS a estimé que les preuves étaient «insuffisantes» pour établir des cas de dopage à l’encontre de ces sportifs soupçonnés d’avoir profité d’un système qui vaut à la Russie d’être suspendue des JO d’hiver.

    Parmi les 28 athlètes «sauvés» par le TAS – et qui avaient donc fait appel de la décision du CIO -, on retrouve notamment Alexander Legkov (ski de fond) et Alexander Tretiakov (skeleton), qui avaient tous deux décroché l’or à Sotchi. La Russie ne récupérera pas, en revanche, son titre en bobsleigh, deux des quatre sportifs concernés n’ayant pas vu leur sanction levée par l’instance.

    Le CIO a invité 169 Russes à participer aux Jeux de Pyeongchang sous drapeau neutre : il pourrait désormais être contraint d’en accepter d’autres, et ce huit jours à peine avant le début de la compétition.

    Laisser un commentaire