International: Patrick Ho, le présumé complice mouille Cheikh Tidiane Gadio

Cheikh Tidiane Gadio n’est pas encore tiré d’affaires.

Selon Les Échos, son co-accusé dans l’affaire qui lui vaut une inculpation aux États-Unis, le Chinois Patrick Ho, a servi à la justice américaine un document de 27 pages dans lequel il dégage sa responsabilité dans le transfert dans une banque américaine de la somme de 400 millions de dollars (plus de 200 milliards de francs Cfa).

Le journal ajoute que Ho a avancé que l’argent a été versé dans des comptes indiqués par le ministre ougandais des Affaires étrangères (cité dans ce dossier) et Cheikh Tidiane Gadio. Qu’à partir du moment où les fonds arrivaient sur le sol américain, il n’en avait aucun contrôle et que, de ce point de vue, il ne doit pas être poursuivi par la justice américaine.

Sur la base de cet argumentaire, il a formulé une demande de liberté provisoire qui a été rejetée.

Cette ligne de défense oblige l’ancien ministre sénégalais des Affaires étrangères, placé en résidence surveillée dans le cadre de cette affaire de corruption et de blanchiment de capitaux, à justifier le transfert d’une partie des fonds en question dans son compte.

Jusque-là, dit-on, Gadio refusait de balancer Ho. Il est empêtré dans cette affaire depuis le mois de novembre dernier.

Laisser un commentaire