Fadel Barro :” Le Président Macky Sall banalise ses propres mesures sanitaires”

L’ancien coordonnateur du mouvement « Y en a marre » a une explication du relâchement noté dans la lutte contre la pandémie du coronavirus. Selon Fadel Barro, c’est parce qu’il « y a une rupture de confiance entre les élites politiques et les populations ».

Promesses non tenues des autorités

Pour l’activiste, cette situation est due, en grande partie, aux promesses non tenues des autorités. «  De plus, ils ont même osé mettre leurs noms, leurs logos ou leurs  visages sur des sacs de riz, des bouteilles de détergent, des masques. Rabaissant dangereusement la dignité de leurs propres concitoyens, leurs propres familles », a fustigé Fadel Barro, repris par L’As quotidien.

Le Président au banc des accusés

En outre, l’ancien coordonnateur du mouvement « Y en a marre » dénonce les rencontres folkloriques au palais. A l’en croire, « le président Macky Sall banalise ses propres mesures sanitaires et sonne le début d’un relâchement général ».

Rupture de confiance entre les élites  politiques et les populations

Expliquant toujours la réticence de certains citoyens quant au respect des gestes barrières, l’activiste trouve injuste ce qu’il qualifie de politique de deux poids deux mesures. Selon lui, il n’est pas normal que certains Sénégalais soient exemptés alors que d’autres sont en train  de subir toute la rigueur de la loi. « Les contestations enregistrées pendant le couvre-feu, dans les régions Dakar et de Thiès sont les résultats de cette rupture de confiance entre les élites  politiques et les populations. Elles expriment plus un rejet des hommes et des femmes qui nous gouvernent qu’un refus de participer à l’effort de lutte contre le coronavirus », insiste-t-il avant d’inviter les uns et les autres à se ressaisir pour préserver des vies humaines.

SENEGO

Laisser un commentaire