Emprisonnement de 16 étudiants et de Babacar Diop : L’Ucad en ébullition, ce matin

Les étudiants de l’université Cheikh Anta Diop réclament la libération immédiate de leur professeur de philosophie, Babacar Diop, arrêté depuis deux semaines, lors de la manifestation contre la hausse du prix de l’électricité dirigée par Guy Marius Sagna.
Ils étaient en grève cette matinée et ont barré la route qui mène vers la cité Claudel.
«On a arrêté 16 de nos camarades et le professeur Babacar Diop du Département de philosophie, depuis le 29 novembre dernier, lors d’une manifestation pacifique. C’est pourquoi nous avions tenu une conférence de presse pour alerter. Mais jusqu’ici, rien n’a été fait».
Les étudiants menacent de paralyser le système, s’ils n’obtiennent pas gain de cause.
«On a décidé de passer à la vitesse supérieure. La place d’un étudiant n’est pas en prison. La place d’un professeur, ce n’est pas non plus la prison. Au moment où ces étudiants sont en prison, nous ne savons même pas s’ils sont dans de bonnes conditions. Au moment où le professeur est en prison, les étudiants orientés en philosophie n’ont pas encore commencé leurs cours, parce que le Pr. Babacar Diop est arrêté», martèle Mamadou Dramé, un des porte-paroles des étudiants sur les ondes de la Rfm.
Il poursuit : «Tant qu’ils ne sont pas libérés, on paralysera le système. Il n’y aura pas de cours, il n’y aura non plus d’inscription.»

Laisser un commentaire