Economie : Amadou Ba affirme les tensions budgétaires mais…

Economie : Amadou Ba

Le débat soulevé depuis un certain temps sur les tensions budgetaires vient de connaître du nouveau. En effet, les tensions de trésorerie auxquelles le gouvernement est confronté constituent un mal pour un bien, selon le ministre de l’Économie, des Finances et du Plan, Amadou Ba.

Elles sont la conséquence, selon l’argentier de l’État, du choix du gouvernement d’injecter des centaines de milliards dans le secteur de l’Énergie pour empêcher une hausse du prix de l’électricité ou encore du carburant. Conformément, souligne le ministre, à l’engagement du chef de l’État de faire de 2018 une année sociale.

«Que s’est-il passé réellement ? Les prix, le carburant et tout ce qui est produits pétroliers représentent 20% de nos recettes, pose Amadou Ba, en marge de la revue conjointe du portefeuille des opérations de la Banque mondiale. Hors depuis 1 an, voire 1 an et demi, les cours mondiaux se sont nettement appréciés. Ou bien on décide de répercuter tout sur le prix à la pompe, on se fera de l’argent et on financera l’ensemble de nos projets, ou on bloque les prix comme l’a voulu le président de la République, et cela entraîne quelques difficultés. Parce que quand on bloque les prix il faut augmenter les subventions.»

Le ministre des Finances de poursuivre : «C’est autant de ressources  qui sont prélevées dans d’autres secteurs. C’est cela la vérité. Maintenant c’est un choix. Ou bien  on décide d’augmenter les prix  et ce sont les sénégalais les plus faibles qui vont souffrir, ou bien on serre, le temps d’ajuster tout cela et effectivement on se retrouve avec certaines difficultés qui sont passagères qui sont des difficultés voulues.»

Laisser un commentaire