Détournement de mineur suivi de viol : Un muezzin arrêté à Diourbel

Un dossier extrêmement sensible a atterri depuis lundi dernier au parquet de Diourbel. En effet, un muezzin visé pour détournement de mineure suivi de viol a été présenté au procureur selon des informations exclusives de nos confrères de Seneweb. Le mis en cause dans cette rocambolesque affaire de mœurs a été arrêté par les éléments du commissariat spécial de Touba suite à une plainte déposée contre lui.

D’après l’économie des faits, le 13 août dernier vers 18 heures, une élève coranique de 14 ans a rencontré un homme dans la rue. Et ce dernier a réussi à convaincre la mineure de venir passer la nuit avec lui à son domicile au quartier Darou Miname. Ainsi, le muezzin en a profité pour abuser sexuellement l’adolescente à deux reprises selon la version de cette dernière.

Mais l’affaire a ébruité et la mère de la victime a saisi la police de Touba à travers une plainte depot contre le présumé violeur de sa fille. Ainsi, la machine judiciaire a été mise en branle contre le mis en cause.

Dans sa déposition, la victime assistée par sa mère déroulera le film de son calvaire. En effet, la pensionnaire d’internat basé à Touba était sortie le 13 août dernier vers 18 heures pour acheter des mangues. Mais la jeune fille a été interceptée en cours de route par un homme qui l’a tenue par la main selon le récit de M.M âgée de 14 ans.

Par la suite, ‘homme nouvellement marié aurait envoûté l’élève coranique dès leur contact. Et la mineure a accepté d’aller passer la nuit avec le muezzin à son domicile.

” Je l’ai rencontré ce jour-là pour la fois. Il m’a conduite à son domicile à bord d’un véhicule de type 4/4 avant de fermer dans sa chambre durant 03 tours d’horloge. Dès son retour, il a baissé les rideaux et éteint la lampe “, a-t-elle expliqué devant les enquêteurs.

“Le muezzin a caressé mes parties intimes avant de coucher avec moi à deux reprises”

Vidant son sac, la mineure de 14 ans révélera que le gars avait exercé des attouchements sexuels sur elle. Mais la fille a refusé e?au début de coucher avec son bourreau et le mis en cause s’est retiré avant de revenir plus tard.

“Il m’a dit clairement que (xalat ga fanane ak goor té dara du xéw? ). Et il a menacé avant de passer à l’acte à deux reprises. Les traces de sang étaient visibles sur sont lit. Je lui ai demandé de m’ouvrir la porte de sa chambre très tôt le matin. C’est ainsi qu’il m’a donné un billet de 2000 F cfa “,conclut-elle.

Selon des informations de Seneweb, le certificat médical confirme une défloraison de l’hymen de M.M.

L’homme éclaboussé par cette affaire a été interrogé sous régime de garde-à-vue au commissariat spécial de Touba.

“Je discutais avec mon épouse au téléphone, mais j’ai raccroché quand j’ai vu l’élève coranique avant de l’aborder”

Pour sa part, le présumé violeur a reconnu partiellement les faits. En effet, l’homme nouvellement marié est revenu sur les circonstances de sa rencontre avec la victime.

“J’ai croisé nuitamment la fille M.M dans la rue au moment où elle se rendait dans une mosquée. Et j’ai promis à mon épouse que je vais la rappeler dans un instant avant d’interrompre notre conversation téléphonique” a-t-il fait savoir aux enquêteurs.

Dans ses aveux, le présumé violeur de poursuivre : ” Je lui ai tendu la main avant de l’inviter à passer la nuit avec moi. Et elle avait refusé au début, avant d’accepter de me suivre jusqu’à à mon domicile. Une fois dans ma chambre, j’ai voulu satisfaire ma libido sur elle. Mais elle a refusé et je n’ai pas insisté dans ce sens. Elle m’a demandé de lui ouvrir la porte de ma chambre très tôt le matin et je lui ai remis un billet de 2000 F cfa avant de l’accompagner discrètement”.

Même si le muezzin nie avoir couché avec la mineure durant cette nuit, il avouera en partie : ” je lui ai dit ” xalat ga fanane ak goor té dara du xéw? )”.

Laisser un commentaire