Décès de l’entrepreneur Mamadou Collé Diakhaté : Parents et amis pleurent la perte d’un soutien de famille

Décès de l’entrepreneur Mamadou

Le défunt entrepreneur, Mamadou Collé Diakhaté, abattu avant-hier à Kounoune par son collègue et ami, Maha Basse, a été inhumé hier, à Diourbel. La maison mortuaire sise au quartier Thierno Kandji, s’est révélée trop exiguë pour contenir ce trop-plein de sympathisants. Désemparés, parents et amis ont pleuré la perte d’un soutien de famille.

C’est le cas de la dame Ndèye Salla Sidibé, 76 ans et mère du défunt entrepreneur. Rongée par la douleur, elle est pratiquement restée taciturne, incapable de faire le moindre témoignage sur son défunt fils. Assise sur une chaise, en compagnie de voisines et proches parents, Ndèye Salla affiche une mine mélancolique, en attendant l’arrivée de la dépouille, convoyée depuis la morgue de l’hôpital général de Grand-Yoff. C’est aux environs de 19h que le cortège qui convoyait la dépouille du défunt, est arrivé à la maison familiale. C’est vers 20h que Mamadou Collé Diakhaté sera inhumé au cimetière musulman du coin.

Tristes, les sœurs de la victime laissent parler leur cœur

Bijou Diop, sœur de la victime :

« Maha a causé un préjudice incommensurable à toute la famille». « Je passais la journée chez ma sœur, Sokhna Diagne. Aux environs de 14h, son mari nous a rejoints pour nous demander de rejoindre à l’instant notre domicile familial. Surprises, nous lui avons demandé pourquoi. Il a répondu que Ndèye Salla Sidibé, mère de Collé, est très malade. Nous avons cru qu’elle était morte. J’ai appris une fois à la maison que c’est Mamadou Collé qui est décédé. Pour en avoir le cœur net, j’ai joints au téléphone une de ses femmes qui m’a révélé que Collé a été tué par son ami, Maha Basse. Je me souvenais de notre conversation téléphonique avant-hier, mercredi, vers 11h. Il avait ensuite appelé ma mère qui lui a rappelé que la facture de l’électricité n’était pas encore payée. Collé a répondu qu’il avait quelques problèmes financiers, un souci de chantier avec son ami, Maha Base. Je n’arrive toujours pas à comprendre l’attitude de Basse. Apres avoir tiré sur Collé, il n’ignorait pas les conséquences et c’est pour cela, qu’il s’est suicidé. Maha a causé un préjudice incommensurable à toute la famille. Collé Diakhaté était marié à 3 épouses, avec qui il a eu 10 enfants. »

Sokhna Diagne, petite sœur de la victime :

« Il paraît que Makha l’avait menacé deux jours avant. Nous sommes toutes désemparées. Mardi dans la soirée, j’ai parlé avec Collé au téléphone, il a promis que je serai informée de son arrivée à Diourbel et qu’il allait me rencontrer à la maison familiale. Il parait que Maha l’avait menacé deux jours avant, et il en avait informé notre oncle, Noumou Ndiaye, qui ne l’avait pas cru. »

L’Observateur

Laisser un commentaire