Conseil Constitutionnel: Bougane Guèye et Thierno Alassane Sall sont bloqués à la trappe des parrainages

Texte alternatif de la bannière

Au fur et à mesure que l’on s’approche de la date fatidique du dernier passage pour audition des candidats devant le conseil constitutionnel, la liste des occupants de la salle d’attente du conseil est en train de se vider à la vitesse de l’éclair. Et, sur les 27 candidats à la candidature, 8 ont été déjà été renvoyés à leur copie.

Il avait annoncé plus d’un million de signatures récoltées pour prétendre à la candidature à la présidence de la République du Sénégal. Et les « sages » chargés de vérifier la conformité de son dossier en ont décidé autrement: Bougane Guèye Dany, le leader du mouvement Guëm Sa Bop n’a pas réussi l’examen. Comme lui, l’ancien ministre de l’énergie et homme fort de Thiès est tombé, lui aussi, à cette étape tant redoutée par les politiciens. Thierno Alassane Sall, le leader de la République des Valeurs a été obligé d’arrêter net sa course vers le palais.

Derniers des recalés du Conseil constitutionnel, TAS a rejoint la liste des 13 personnalités qui n’auront pas l’opportunité de voir imprimés leurs bulletins de vote pour la présidentielle 2019. A tous, le Conseil n’a pas encore motivé ses rejets. Et il leur a donné rendez-vous le mercredi 2 janvier pour se voir notifier les raisons de leur échec. Sonnées par ces terribles nouvelles, les équipes de Bougane Guèye, de Thierno Alassane Sall comme avant elles celles de Pierre Goudiaby Atépa, d’Abdoul Mbaye, de Boubacar Kamara, de Mamadou Lamine Diallo de Tekki, d’Abdoul Wahab Bengeloun, de Aïda Mbodj, d’Hadjibou Soumaré, de Pape Diop et de Moustapha Guirassy ruminent leur colère. Et se préparent à porter la riposte.

Laisser un commentaire