Conflit en Éthiopie: un rassemblement à Addis-Abeba pour enrôler les jeunes dans l’armée

Conflit en Éthiopie: un rassemblement à Addis-Abeba pour enrôler les jeunes dans l’armée

Grand rassemblement patriotique ce mardi 27 juillet 2021 au matin dans la capitale éthiopienne Addis-Abeba. La mairie a appelé les jeunes à se mobiliser pour aller combattre les rebelles tigréens dans le nord du pays. En effet, la guerre qui se déroule au Tigré depuis presque neuf mois a récemment débordé sur les régions voisines, détruisant la force de frappe de l’armée nationale. Le gouvernement éthiopien est désormais forcé à militariser rapidement une partie de la société.

La cérémonie avait lieu sur la grande place de Meskel au centre de la capitale. Casquettes et tee-shirt aux couleurs de l’armée éthiopienne, 3 000 jeunes volontaires ont célébré leur départ pour les camps d’entraînement militaire.

Henok Ashenafi, 27 ans, s’est engagé, laissant sa famille à Addis-Abeba : « J’ai mon épicerie et ma vie ici. Mais ce n’est pas grave, je laisse ça derrière moi. Ce qui importe c’est d’aller me battre pour mon pays. »

L’armée éthiopienne a subi d’importants dégâts en huit mois de guerre et cherche par tous les moyens à recruter. La ville d’Addis-Abeba a de son côté mobilisé ses ressources pour aider les soldats, comme nous l’explique Abdi Tsegaye, le porte-parole de la mairie : « Nous envoyons des recrues, nous faisons des dons. Par exemple, la ville investi 10 millions d’euros pour soutenir l’armée. La contribution de notre administration est totale. »

Getachew est l’un de ces fonctionnaires d’Addis-Abeba qui donne un mois de salaire à l’armée. Ce matin, il est également venu donner son sang : « Je suis même prêt à devenir soldat s’il le faut. J’aime mon pays. Je suis patriote. L’armée c’est très important pour défendre un pays. Donc je me tiens prêt à rejoindre notre armée. »

La conscription des jeunes s’est aussi étendue à l’Oromia, la plus grande région éthiopienne.

source rfi

Laisser un commentaire