Cinquième plan d’action ce vendredi à Guédiawaye : Aar Li Nu Bokk alerte le préfet contre les fauteurs de troubles

Cinquième plan d'action ce vendredi à Guédiawaye

Texte alternatif de la bannière

Le mouvement citoyen Aar Li Nù Bokk entame ce vendredi 12 juillet son cinquième plan d’action pour réclamer la transparence et la reddition des comptes dans l’octroi des contrats pétroliers et gaziers sénégalais.  

Pour cette cinquième manifestation autorisée par le préfet, la plateforme citoyenne décentralise son combat, comme annoncé lors de sa dernière manifestation tenue à la place de la Nation. Cette fois ci ça sera à Guédiawaye, précisément sur le parking du stade Amadou Barry, le point de ralliement de tous les membres de « Aar Li Nù Bokk », association de la société civile, partis politiques entre autres.  

Même si on sait que Guediawaye est le fief de Aliou Sall, petit frère du Président Macky Sall placé au cœur du  » scandale de 10 milliards »,  Aar Li Nū Bokk compte y marcher et ne semble guère ébranler par les souteneurs du maire de Guédiawaye, qui se sont mis derrière lui lors de sa démission à la CDC et de  son audition à la Dic.

 » Guédiawaye fait partie du Sénégal. Et dans la justice il n’y à pas de citoyen de premier ou de second zone. Dans les villes il n’y a pas également  de zone de droit ou de non droit. Ce sont  les habitants de Guédiawaye qui se sont organisés et nous les accompagnons », argue  Ndèye Fatou Ndiaye face aux journalistes qui ont soulevés une possible confrontation entre les deux camps.

Les souteneurs de Aliou Sall ne resteront pas  les bras croisés quand leur maire sera voué aux gémonies par Aar Li Nù Bokk. « Quand ils viendront ici, ils sauront à qui appartient Guédiawaye », ont-ils menacé jeudi devant les locaux de la Brigade des affaires générales, après l’audition de leur leader. 

Cependant le mouvement  interpelle les autorités étatiques face aux faiseurs de troubles qui tenteront d’empêcher leur rassemblement pacifique.  

« Comme à Dakar nous espérons que le préfet instruira au niveau des commissariats, tout ce  qu’il faut comme armada et que nous ne soyons pas infiltrés.  Et surtout qu’il n’y ait pas des échauffourées qui ne serviront à rien ».

Laisser un commentaire