CHAN 2020 : Cameroun et Guinée rêvent d’une première finale

L’Afrique va vibrer, ce mercredi, avec les demi-finales du CHAN 2020, opposant quatre grosses nations du football local continental.

À Douala, le Mali et la Guinée vont s’affronter à 16h00 GMT pour une place en finale. Les Maliens qui ont déjà disputé une finale, veulent remettre ça face à des Guinéens très déterminés et qui veulent passer ce cap pour la première fois. “Savoir que le président accorde de l’importance à notre travail, c’est une source de motivation. Nous ferons tout pour ne pas le décevoir. C’est généralement des matchs difficiles, entre la Guinée et le Mali. C’est un derby mental, c’est un match qui se jouera surtout sur l’aspect mental. Et nous ferons tout pour imposer nos qualités”, a promis Kanfory Lappé Bangoura l’entraîneur qui fera sans un de ses joueurs clés, Mory Kanté. Grande révélation de ce sixième championnat d’Afrique des nations de football, la Guinée est déterminée “à aller jusqu’au bout pour tenter d’accéder à la finale. Nous avons une bonne équipe, bien motivée et qui a ce qu’il faut pour remporter le titre.»

Les Maliens veulent exploiter les points faibles des Guinéens

De son côté, le Mali est conscient qu’il devrait bien se tenir face à une solide formation guinéenne qui est invaincue après quatre matchs. Le Syli national a marqué sept buts et en a concédé trois depuis le début de ce tournoi. « Je pense que ce n’est pas un match facile. La proximité des deux pays fait que c’est un choc. C’est un grand match. Mais on est en demi-finale, et nos ambitions c’est de jouer la finale. La Guinée a une bonne équipe, mais nous allons exploiter leurs points faibles », a indiqué le coach de l’équipe locale malienne, Nouhoun Diané,

Maroc-Cameroun sous haute tension

À Limbé, chef-lieu de la région du Sud-Ouest où se jouera ce mercredi la seconde demi-finale entre le Maroc et le Cameroun (19h00 GMT), et à Buéa, qui accueille des sélections pour les entraînements, les soldats et les blindés légers quadrillent les rues, renseigne Le Monde. Depuis quatre ans, les deux régions anglophones sont en proie à un sanglant conflit entre des groupes armés, qui réclament l’indépendance de ces zones, et les forces de sécurité. Les violences ont fait plus de 3 000 morts et plus de 700 000 déplacés. Les civils, pris en tenaille, sont victimes de crimes et d’exactions des deux camps, selon des ONG internationales et l’ONU.

La région anglophone est sous haute surveillance après l’explosion d’une bombe, la semaine dernière, non loin du stade où s’affrontaient la Zambie et la Namibie.

Le Championnat réservé aux sélections locales, qui a débuté le 16 janvier, est le premier grand tournoi de football international organisé dans le monde depuis le début de la pandémie de coronavirus. Mais, au-delà des restrictions sanitaires (jauge à 25 % des places, 50 % à partir des demi-finales), le grand défi pour les organisateurs est donc celui de la sécurité, dans ce pays en situation de guerre sur une partie de son territoire.

En revanche, côté des deux équipes, les ambitions ne changent pas. Tenant du titre, le Maroc vise une seconde finale de suite tandis que le Cameroun rêve d’une première.

L’Afrique croise les bras.

Le programme des demi-finales

Mercredi : (Horaire GMT)

– Mali-Guinée, mercredi 3 février 2021, 16h, Stade de Japoma (Douala)

– Maroc-Cameroun, mercredi 3 février 2021, 19h, Limbé Omnisports Stadium

Laisser un commentaire