Bousso Sèye : « Avec le Faise, nous avons balayé toutes les contraintes qui rendent difficile l’accès au crédit »

Bousso Sèye : "Avec le Faise, nous avons balayé toutes

Le Fonds d’appui à l’investissement des Sénégalais de l’extérieur était en concertation sur la petite Côte. Pendant 48 heures, Mme Nata Samb Mbacké et ses collaborateurs ont discuté des voies et moyens de rendre leur service plus accessible aux usagers. Mais aussi à voir comment être plus efficace.

« Rendre ce qui apparaissait comme une menace à la survie en une opportunité de voir sain et sauf le Fonds d’Appui à l’investissement des Sénégalais de l’extérieur », tel était l’objectif pour lequel Mme Nata Samb Mbacké et ses collaborateurs se sont reclus pendant deux journées à Somone.

Entourés des partenaires que sont la présidence de la République, le ministère des Finances et des experts privés comme public, les fonctionnaires ont ont réfléchi sur la pérennisation de leur outil de travail.

Invitée de la rédaction de Kewoulo.info, Mme Bousso Sèye, la responsable chargée des projets et des partenariats au sein du Faise a déclaré que « c’est pour répondre aux besoins et promouvoir l’investissement des Sénégalais de la diaspora » que le Faise cherché à s’améliorer.

Déjà, Mme Bousso Sèye a déclaré que « le Faise d’aujourd’hui  n’est plus le Faise d’avant. » La petite structure installée au sein du ministère des Sénégalais de l’extérieur et du tourisme est devenue une grande agence avec un budget de 3 milliards de F CFA. Et l’agence tient à se faire représenter partout, auprès de toute la diaspora pour accompagner nos compatriotes établis à l’étranger.

Loin d’être une réunion d’autosatisfaction, la rencontre de Somone a permis aux employés, confrontés au rapport du cabinet Mamina Camara comme du jugement des experts de la présidence comme du ministère des Finances, de prendre note. Et de comprendre l’urgence de se conformer aux recommandations.

Aussi, le Faise, qui se veut le bras armé de la politique du chef de l’Etat de faire de la diaspora sa 15 ème région, a décidé se débarrasser de tous les écueils qui constituent des blocages notables pour son fonctionnement: les crédits non remboursés comme les longues attentes des réponses des demandes de financement vont être améliorés.

 

Laisser un commentaire