Augmentation des taxes sur les importations: l’Unacois/Jappo tire la sonnette d’alarme

Augmentation des taxes sur les importations: l'Unacois/Jappo tire la sonnette d'alarme

Augmentation des taxes sur les importations: l'Unacois/Jappo tire la sonnette d'alarme
Augmentation des taxes sur les importations: l'Unacois/Jappo tire la sonnette d'alarme

L’Unacois/Jappo est montée au créneau. Hier, face à la presse, les commerçants ont averti d’une hausse probables des prix des denrées alimentaires de premières nécessité, à moins d’une semaine du début du Ramadan. Non sans dénoncer la gestion étatique du marché du sucre dont le monopole est détenu par la compagnie sucrière sénégalaise (Css). Nous renseigne le quotidien L’Observateur.

Ils ont tiré la sonnette d’alarme. Et ça risque de se corser dans le panier du consommateur. L’Unacois averti, à moins d’une semaine du Ramadan période qui coincide à une forte consommation, d’une hausse des prix des denrées. L’Unacois/Jappo informe qu’elle a reçu une note de la Douane qui prévoit la hausse des taxes d’importations de plusieurs produits alimentaires.

« C’est la note n°1530 de la Douane datant du 27 avril 2018. Elle fait état d’un certain nombres de taxes érigées au niveau de la Douane. Ce sont des taxes dites nouvelles sur un certain nombres de produits. Au plan légal, la note est référencée à différentes directives de l’Uema« , apprend le Directeur exécutif de l’Unacois/Jappo, Ousmane Sy Ndiaye.

Cette note sur l’augmentation des taxes concerne les véhicules de tourisme (10%), les sachets en plastique (3 franc par gramme), les boissons non alcoolisées (5%), les jus de fruits et légumes (5%), les corps gras alimentaires (10%), l’huile (83%), les produits dits de tabac (50%)… Pour ce qui est des corps gras alimentaires (comme le beurre, crème de lait, mélange contenant du beurre ou de la crème…), il est prévu une augmentation de 15% sur les taxes à l’importation.

Ousmane Sy Ndiaye, dans ce sens, souligne que si ces taxes s’appliquent, la répercussion sera automatique sur les prix aux détail. « La répercussion coule de source. A chaque fois qu’on charge le commerçant, il se décharge sur le consommateur. C’est dommage que cette note arrive à quelques jours du Ramadan« , se désole-t-il.

« Si les taxes sont appliquées, elles vont se répercuter sur la consommation. Qu’on ne nous accuse pas d’être responsables de la hausse des prix« , se dédouane-t-il.

Laisser un commentaire