Allemagne: 150 Sénégalais occupent une place de Munich pour avoir le statut de réfugié politique

    Allemagne

    Les jours passent et la détermination des occupants continue de grandir. A Munich, en Allemagne, les 2000 demandeurs d’asile sont décidés à se faire entendre: obtenir le statut de réfugié politique et avoir une carte de résident leur permettant de vivre et de travailler Outre Rhin.

    Face à la fébrilité du gouvernement d’Angela Merkel, douché par les sordides faits-divers du nouvel an ayant vu l’implication de réfugiés dans la gigantesque agression sexuelle contre des femmes, les candidats au statut de réfugié s’organisent et menacent.

    Accusée d’avoir grandement ouvert les portes de l’Europe au migrants de tout bord, la Mama -Angela Merkel- et son gouvernement se sont éloignés des nouveaux arrivants, laissant aux autres partis politiques l’occasion de se refaire un visage plus humain: Le die Grünen ( les verts) et le die Linke ( les gauches), deux partis proches du socialisme sont les nouveaux soutiens des manifestations qu’ils nourrissent et équipent dans leur occupation. Face à eux, des groupuscules Nazis s’invitent nuit et jour dans le camp pour provoquer les étrangers.

    Cette situation met sur pression la police bavaroise qui est obligée de veiller sur le camp pour éviter tout incident. »Les Nazi avaient aussi le droit de faire des campings non loin des nôtres, mais ils n’arrêtent pas de venir dans notre camp pour nous provoquer et nous demander de rentrer chez nous. » A déclaré Moustapha… à la correspondante de kewoulo à Berlin.

    Prévue pour une semaine, l’occupation de cette place va se poursuivre jusqu’au 30 septembre et « on envisage de la poursuivre. » A déclaré un membre Allemand du collectif de soutien. « Et nous prévoyons de faire une grève de faim et une marche vers Nuremberg. » A déclaré ce sénégalais membre du collectif.

    Dans ce lot, de demandeurs d’asile répertoriés en Bavière, figurent 150 sénégalais. Moins lotis que leurs camarades afghans, libyen, syriens ou tunisiens à qui on paie des revenus minimums pendant le temps de l’instruction de leurs dossiers, les Sénégalais trinquent. A cela s’ajoute la hantise qu’ils sont conscient qu’ils ont peu de chance de se voir attribuer le statut de réfugié politique.

    Parce que, en application de la Convention de Genève, à moins qu’il détienne des preuves fiables de persécution contre sa personne, le citoyen d’un pays dit « d’origine sûre » ne peut bénéficier du statut de réfugié politique. Et le Sénégal est considéré comme un pays d’origine sûre, comme un État de droit.

    « Macky Sall a dit aux Allemands que notre pays est sûr et qu’il y aurait du travail pour tout le monde; alors que la réalité est tout autre. Nous, Sénégalais, sommes les seuls en Allemagne qui n’avons aucune chance d’avoir des papiers et de travailler à cause du gouvernement de Macky Sall. » A déclaré un manifestant.

    Cette situation de non considération de nos compatriotes est mal comprise par la majorité des demandeurs d’asile. Et cette incompréhension fait dire à la grande masse que le gouvernement de Macky Sall a signé des accords qui font que les Sénégalais ne peuvent pas bénéficier de carte de séjour en Allemagne.

    1 COMMENTAIRE

    Laisser un commentaire