Athlétisme: la Kényane Agnes Tirop retrouvée morte chez elle

  • Agnes Tirop a été retrouvée morte chez elle hier 12 octobre 2021. « Elle aurait été poignardée », a indiqué la Fédération kényane d’athlétisme. L’athlète âgée de 25 ans avait notamment fini deux fois 3e sur 10 000 mètres aux Championnats du monde d’athlétisme.

    Choc et stupeur dans le monde de l’athlétisme kényan. Près de dix ans après la mort violente de Samuel Wanjiru, c’est au tour d’Agnes Tirop de décéder dans des circonstances brutales, ce 12 octobre 2021.

    « Tirop a été retrouvée morte à leur domicile à Iten après qu’elle aurait été poignardée par son mari, indique un communiqué de la Fédération kényane d’athlétisme (Athletics Kenya). Nous travaillons toujours pour découvrir plus de détails concernant sa disparition. » Les autorités locales n’ont, elles, pas confirmé les circonstances du décès.

    Une valeur sûre en courses de fond

    Agnes Tirop n’était pas la plus connue des athlètes kényanes. Mais elle était une valeur sûre en courses de fond. Après avoir été sacrée championne du monde de cross-country en 2015, elle avait fini 3e sur 10 000 mètres aux Mondiaux 2017 et 2019.

    Il ne lui manquait qu’une médaille olympique pour intégrer le cercle des athlètes les plus reconnus au Kenya. Une médaille qu’elle avait failli décrocher, en terminant 4e du 5 000 mètres des Jeux de Tokyo 2021.

    Record du monde

    Preuve de ses progrès constants, la jeune femme avait battu le record du monde du 10 kilomètres, le 12 septembre 2021 à Herzogenaurach (Allemagne), avec un chrono de 30 minutes et 1 seconde.

    « Le Kenya a perdu un diamant qui était l’une des athlètes à la progression la plus rapide sur la scène internationale grâce à ses remarquables performances sur la piste », lui rend hommage Athletics Kenya.

    source rfi

Laisser un commentaire