Affaire Ousmane Sonko: De nouvelles informations qui fragilisent l’accusation de Adja Sarr

L’enquête ouverte par la section de recherches de la gendarmerie, dans le cadre de l’affaire Ousmane Sonko-Adja Sarr, a beaucoup avancé. En dehors du président de Pastef qui a refusé d’aller répondre à la convocation des pandores si son immunité parlementaire n’est pas levée, tout le monde a été entendu sur procès-verbal. Après Adja Sarr, Ndèye Khady Ndiaye, ça a été le tour de l’époux de la gérante du salon “Sweet Beauté Spa” de livrer sa version des faits. Et il n’a pas fui ses responsabilités.

Contrairement à ce qui avait été dit, écrit et répété, les seules personnes dont l’audition auraient pu permettre d’avoir une clarté dans les déroulements des faits, c’est bien l’époux de la gérante du “Sweet Beauté SPA”. A en croire des informations exclusives obtenues par Kewoulo, c’est cet homme-là, une masseuse dénommée Mama Ba et Adja Sarr qui étaient dans la maison, ce fameux jour des faits. “Ce 2 février, lorsque Ousmane Sono est venu pour sa séance de massage, Ndèye Khady Ndiaye n’était pas sur place. Elle était absente, elle a fait savoir qu’elle était à l’hôpital au chevet de son enfant prématurée.” Ont confié à Kewoulo des sources judiciaires.

C’est pour cette raison là que, même si elle est la patronne des lieux, sa responsabilité ne peut être engagée dans ce cas précis de viol présumé. “C’est pour cela que les seuls chefs d’accusation qu’on peut retenir contre elle, ce sont ceux de proxénétisme présumé et de diffusion de données à caractères illicites.”  Reste Mama Ba, l’autre masseuse dont personne ne parle. Et qui a été évoquée par Ousmane Sonko lorsque, dans sa conférence de presse, il a laissé entendre que depuis qu’il fréquente ce salon, il a exigé d’être massé par deux personnes.

Pour sa part, même si elle a soutenu avoir fait la séance de massage avec Aja Sarr, Mama Ba a laissé entendre qu’elle s’est absentée, un court instant, de cette cabine. Mais, pendant ce court temps qu’elle était sortie de la pièce, elle n’a entendu ni bruit, ni cri ni appel de secours qui pourraient laisser croire que quelque chose de répréhensible s’y déroulait. « Mais, a-t-elle précisé, je n’ai rien entendu qui pourrait expliquer qu’une personne se faisait violer à quelques mètres de moi. » Alors qu’elle était dans la maison et a toujours été avec Adja Sarr pour masser Ousmane Sonko, Mama Ba a déclaré que «jamais Ousmane Sonko n’a exigé quoi que ce soit. Après chaque séance de massage, il repartait tranquillement. »

Comme Mama Ba, l’homme qui était présent dans la maison et qui, si les soupçons de violences sexuelles étaient avérées auraient dû être poursuivi pour non-assistance à personne en danger ou complicité de viol; l’époux de Ndèye Khady Ndiaye. Lui aussi a soutenu n’avoir jamais rien entendu ni rien soupçonné des comportements de Ousmane Sonko. Et après la séance de massage du président de Pastef, ce dernier est sorti tranquillement de la cabine avec les deux masseuses. Et c’est avec stupeur qu’il a, lui aussi, entendu les accusations de Adja Sarr.

Auditionnés en qualité de simples témoins, ces principales sources d’information, qui auraient pu asseoir et infirmer la thèse du viol, ont tous nié les faits rapportés par Adja Sarr. Les examens médico-légaux effectués sur Adja Sarr ne confortent pas non plus la thèse du viol. Il reste alors les prélèvements gynécologiques de la dame.Si ses échantillons ont été recueillis et que Ousmane Sonko accepte de donner les siens -seul un juge pourrait le contraindre à le faire- pour les confronter à ceux trouvés, certainement, sur Adja Sarr, seul un examen ADN pourrait partager les protagonistes.

Et même s’il était prouvé, scientifiquement, qu’il y avait eu rapport sexuel entre les deux adultes, la configuration actuelle du dossier et la chronologie des faits dénoncés ont complètement écarté la thèse du viol. Il s’y ajoute que le Sénégal ne dispose pas de laboratoire pouvant faire ce genre de test. Les seuls labos qui se prévalent de cette spécialité au Sénégal, prélèvent des échantillons sur leurs clients et les envoie pour analyse en Europe.

Laisser un commentaire