Aziz Ndiaye ancien promoteur: «Gris Bordeaux, son seul mérite, c’est d’être à l’écurie Fass»

Aziz Ndiaye ancien promoteur:

« Nous sommes des fils de Guédiawaye et ce combat, même si le ciel tombait, Gris Bordeaux n’allait jamais nous battre». C’est ce qu’a fait savoir Aziz Ndiaye, qui connaît bien l’écurie Fass.

«On les maîtrise. Nous savons ce qu’ils font sur tous les plans. Ce combat, c’était un combat de vie ou de mort. L’écurie Fass pensait qu’elle avait affaire à des gamins, qui sont là juste pour s’amuser, mais lorsque le combat a pris une autre tournure, on s’est levé comme un seul homme pour prendre des engagements et pousser Balla Gaye vers la victoire», a indiqué l’ancien promoteur qui tacle le troisième Tigre de Fass.

«On a eu une très belle victoire. Nous sommes fiers de la prestation de Balla Gaye. Il est plus coté que Gris Bordeaux. Ce dernier n’a pas le niveau de Balla Gaye 2. Gris Bordeaux, son seul mérite, c’est d’être dans l’écurie de Fass. Ils croyaient que Balla Gaye n’était pas prêt, mais ils se sont trompés lourdement. Ils n’ont qu’à nous féliciter et on passe à autre chose. Ce n’est que du sport», a ajouté Aziz Ndiaye.

«On a pris des engagements pour la victoire de Balla Gaye 2»

«Les deux lutteurs ont tout donné, mais le meilleur a gagné. Guédiawaye est mon terroir et je le défendrai jusqu’à la mort. C’est une certitude. On était convaincu que Gris n’allait pas battre Balla Gaye. Et je l’ai dit à Tapha Guèye, Mbaye Guèye et à Gris Bordeaux lui-même. Même si le ciel tombait, il n’allait jamais gagner. On n’a de contentieux avec personne, mais on avait un lutteur qui voulait la victoire et on l’a accompagné», conclut-il.

Les Echos

Laisser un commentaire