Ziguinchor: Les anciens au chevet des nouveaux élèves du Lycée de Peyrissac

La cour du lycée de Peyrissac, à Ziguinchor, a été, ce matin, le lieu d’une rencontre historique. Alors qu’ils étaient partis des lieux, depuis presque 30 ans, les anciens du collège de Peyrissac étaient de retour dans cette enceinte où ils avaient, dans les années 90, été accueillis par le principal, Mady Diatta. Alors qu’ils y étaient venus chercher du savoir, les camarades du Sg Mathieu Patron Mendy sont, cette fois ci, revenus avec des manuels scolaires pleins les bras. Une belle manière de ramener un peu des nombreuses connaissances acquises dans ces lieux.

Ça fait longtemps. Très longtemps qu’ils sont partis du collège de Peyrissac. Mais, où qu’ils se trouvent et quoi qu’ils soient devenus, aujourd’hui, les premières comme les secondes générations de potaches que le collège d’enseignement moyens avaient accueillies dans les années 90 n’ont jamais oublié ce lieu qui a marqué leur adolescence. Et guidé leurs premiers pas dans l’apprentissage du raisonnement. Et du rationalisme. Regroupés au sein d’une association chargée de perpétuer cet esprit de camaraderie -née ici, il y bientôt 30 ans-, les anciens du Cem de Peyrissac veulent, à leur tour, rendre un peu du tout que cet établissement, l’un des plus pauvres du Sénégal, leur avait si généreusement donné. Sans rien attendre en retour.

Avec le 2ACP dont Adama Diouf est le président, ils veulent, à défaut d’être présents dans les salles et dispenser des cours, participer activement à l’éducation des nouvelles générations formées, aujourd’hui, dans ce temple du savoir érigé en lycée; alors que les moyens d’une telle politique d’éducation n’ont jamais suivis. Face à cette situation de précarité criarde qui sévit à Peyrissac, les anciens ont décidé d’agir. « Au début, ce sont d’anciens camarades de classe qui se sont regroupés. A parler du passé. Puis, on a réfléchi sur ce que nous pouvons apporter à cette école qui nous a tout donné. Avec ce don de livres, fait aujourd’hui, c’est un premier acte qui a été posé. Et, nous allons, à l’avenir, diversifier nos actions; en trouvant des partenaires pour cette école qui nous a tout donné », a déclaré Adama Diouf.

Mesurant la portée de ce geste de générosité posé par la 2ACP, M. Francis Bassène, le censeur du lycée, a déclaré que « c’est un acte de haute portée symbolique qui a été posé aujourd’hui. Ce n’est pas, tous les jours, permis que des anciens reviennent au bercail, pensent un peu à leurs jeunes frères. Mais, eux, ils ont quand même pu le faire, en sortant leurs propres moyens. En mettant la main à la patte. » Conscient de la noblesse de l’acte posé par les membres de la 2ACP, le censeur du lycée, représentant de proviseur absent, a exhorté les élèves à faire un bon usage des manuels qui leur ont été offerts. Afin de les transmettre aux futurs élèves de ce lycée.

Aussi, revigoré par l’accueil qui lui a été réservé et sensible de l’intérêt suscité par ce premier don, M. Adama Diouf a promis que « (son) association sera toujours aux cotés du lycée, pour relever les futurs défis qui attendent ces enfants pétris de talents. » Alors, pour le succès de « ce seul lycée au Sénégal où les enseignants ont fait le serment de ne jamais aller en grève pour ne pas pénaliser des élèves déjà défavorisé par le système », le président de la 2ACP a promis que son association ne sera jamais loin de ce temple qui a vu et accompagné les premiers pas de milliers de cadres de ce pays. « J’espère qu’après vous, d’autres anciens élèves suivront vos pas. Et viendront au chevet de ce lycée qui a de nombreux besoins. » A espéré Francis Bassène, le censeur.

PARTAGER
Article précédentIncendie au Pavillon A de l’Ucad : Le Coud constate un « déficit d’extincteur »
Article suivantPrésidentielle 2012 : Niasse échangeait avec un agent secret étranger
Babacar Touré
Journaliste d’investigation, Babacar Touré est le Directeur de Publication de www.kewoulo.info. Il a dirigé la publication de www.senenews.com et a été, tour à tour, directeur de publication de L’indépendant-hebdo, un journal d’investigation sénégalais. Diplômé en Sciences politiques à l’Université de Paris 8, Saint-Denis (France), ancien Reporter à la rédaction du Témoin puis à L’Obs, à Dakar, Correspondant à Paris de Sen-Tv et La Tribune, il a collaboré avec Le Courrier de Mantes -Les Yvelynes-, Le Républicain, -Essonne- en région parisienne. Livres Publiés: -«Cote d’Ivoire, violences d’une transition manquée» (L’Harmattan 2007), -« Le triomphe de l’imposture, Enquête sur l’énergie au Sénégal» (Paris Edilivres 2009)

LAISSER UN COMMENTAIRE