Urgent: L’un des candidats de Yewwi à Diaoubé-Kabendou placé en garde à vue à Kolda

Après “les assassinats” de ses enfants en mars 2021 suite aux manifestations qui ont suivi l’arrestation de Ousmane Sonko dans le cadre de l’affaire Adji Sarr, les populations de Diaobé Kabendou sont, à nouveaux, furieuses contre le régime du président Macky Sall. En cause, il y a l’arrestation, ce vendredi, de Aliou Sanokho, le dernier président du regroupement des transporteurs du garage de Diaobé et acteur politique influent de la commune.

 

A en croire des informations obtenues par Kéwoulo, “il a été convoqué par le procureur de la République de Kolda où s’est rendu.  Sur place, on lui a dit que le patron du parquet n’est pas sur place. Et, alors qu’il voulait rentrer chez lui, des policiers sont venus le chercher pour le conduire au commissariat de police de Kolda.” Conduit dans les locaux de la police, Aliou Sanokho s’est vu notifier sa garde à vue pour des faits présumés de malversation. A en croire des informations obtenues par Kéwoulo, auprès de sources judiciaires, «c’est un certain Aliou Ba dit Gouygui qui aurait porté plainte contre Aliou Sanokho pour mauvaise gestions des fonds de la gare routière de Diaobé.»

Ce qui est révoltant dans cette affaire, c’est que, c’est depuis janvier dernier que Aliou Sanokho -dont le second mandat venait de se terminer- a déposé son bilan. “Tout avait été bien contrôlé et personne n’avait rien trouvé, à lui reprocher.” Soutiennent des sources locales de Kéwoulo. Et, à la suite de ce dépôt de bilan, une élection devait se tenir pour désigner le nouveau président de la gare routière. “Mais, c’est le sous-préfet qui s’est opposé à l’organisation de cette élection. Et, il a mis en place un comité de gestion composé de personnes neutres. Et, c’est ce comité Had-Hoc qui gérait la gare depuis janvier.” Avant d’en arriver à cette situation de blocage, tout se déroulait en parfaite harmonie.

Le Benno Bokk Yakkar qui voulait prendre la mairie de Diaobé Kabendou avait fait une cour assidue au président du regroupement des transporteurs de la gare routière. Séduit par les paroles mielleuses de Moussa Diao, Aliou Sanokho s’était allié au candidat de Benno pour arracher la mairie des mains de Bambo Guirrassy, en 2014. Mais, les promesses du nouveau maire n’ayant jamais été tenues, Aliou Sanokho s’est, peu à peu, éloigné de Moussa Diao et a décidé de l’affronter, en soutenant le candidat de l’opposition.

C’est de bonne guerre, pour mener la vie dure à Aliou Sanokho, le maire de Diaobé, Moussa Diao, a fabriqué de toutes pièces un certain Aliou Ba dit Gouygui. Et ce dernier a ardument emmerdé Sanokho dans sa gestion de la gare routière sans jamais réussir à le décrédibiliser.» Affirme-t-on à Diaobé. Et, puisque Aliou Sanokho jouit d’une certaine popularité à Diaobé, le Directeur général de Sodagri, Alpha Bocar Baldé, avait réussi à avoir de lui l’engagement fraternel qu’il allait le soutenir s’il se présentait à la mairie de Kolda. “Malheureusement, Alpha Bocar Baldé, qui est aussi un proche du professeur Moussa Baldé, n’a pas été retenu pour conduire une liste de Benno. Et Aliou Sanokho, qui n’avait d’engagement moral qu’envers le DG de la Sodagri, a clairement dit qu’il refusait de soutenir le ministre Moussa Baldé pressenti pour diriger la liste départementale de Benno.

“En de nombreuses reprises, des audiences avaient été proposées à Aliou Sanokho. Mais, il a formellement refusé d’aller rencontrer le ministre Moussa Baldé ; comme il s’est toujours abstenu de rencontrer le maire sortant de Diaobé, son ancien ami Moussa Diao. Et, c’est après avoir compris qu’ils ne pourront plus récupérer Aliou Sanokho qui a été investi en 3eme position sur la liste communale Yewwi Askan Wi de Diaobé Kabendou que Aliou Ba dit Gouygui a été activé pour déposer une plainte après du procureur de la République de Kolda. Et ce sont les suites de cette plainte qui ont conduit à l’arrestation et au placement en garde à vue de Aliou Sanokho.

Laisser un commentaire