Urgent : Les chefs d’Etat de la CEDEAO ont supendu le Burkina Faso et s’apprêtent à envoyer des missions civiles et militaires à Ouaga

Ce n’est pas encore officiel. Mais, l’information ne va pas tarder à se confirmer dans la journée. A en croire des sources diplomatiques consultées par Kéwoulo, une réunion extraordinaire des chefs d’Etat de l’Afrique de l’Ouest vient de se terminer ce vendredi 27 janvier 2022, à midi GMT.

Et cette réunion extraordinaire, qui s’est tenue par visioconference, a entériné “la suspension du Burkina Faso de toutes les instance de la CEDEAO.” Et après avoir condamné le coup d’Etat qui a renversé le président Rock Mark Christian Kaboré, les chefs d’Etat de  la communauté économique de l’Afrique de l’Ouest ont décidé d’envoyer une mission civile et militaire à Ouagadougou, dans les plus brefs délais, pour prendre langue avec les putschistes.

Auuso, échaudés par les virulentes réactions des populations de l’Afrique de l’Ouest après la publication des dures sanctions prises à l’encontre des “Révolutionnaires” maliens mais, aussi, conscients qu’en essayant de diaboliser les putschistes ils les rendaient plus charmants aux yeux des populations; puisque les renverseurs de régime font des émules, les présidents africains ont décidé de laisser un peu de répit aux compagnons du lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba, le nouveau maître de Ouagadougou. Pour cela, Macky Sall et compagnie ont décidé de se réunir le 3 avril prochain, pour réévaluer la situation du pays des hommes intègres.

A noter que, cet après midi, un grand rassemblement se tiendra à Dakar en soutien au peuple frère du Mali. Comme le vendredi dernier, les Sénégalais marcheront pour dénoncer ce qu’ils appellent  “la mafia” ou “le syndicat des chefs d’Etat africains.” Pour eux, ce sont des anti modèles, des putschistes constitutionnels qui veulent s’ériger en donneurs de leçons démocratiques.

 

Laisser un commentaire