Urgent: La commission électorale gambienne encerclée par l’armée et des juges de la Cour Suprême désignés par Jammeh

Les choses, ce soir, semblent se détériorer à Banjul. Le Président sortant est en train d’accélérer son forcing, quelques heures après avoir reçu la délégation de la Communauté économique de l’Afrique de l’Ouest.

De sources proches du nouveau président, la commission électorale nationale vient d’être encerclée par les militaires sous la conduite du général Ousmane Badgie, le chef d’état major. Ignorant le sort réservé à Aliou Momar Njie, le président de la commission, nos sources nous ont dit être inquiets pour sa sécurité.

Aussi, nos sources ont renseigné que le président Yahya Jammeh semble décidé à accélérer les choses. « D’ailleurs, on a appris que des juges -dont des Nigérians- ont été désignés pour proclamer les résultats définitifs et annoncer la victoire de Yahya Jammeh« .

Du coté des défaillants, après les ministres de la pêche et de l’agriculture, on a noté la défection du major Saliou Core, l’un des 49 officiers qui ont dernièrement été décorés et vus en train de prendre le bain mystique en préparation de la guerre qu’ils s’apparentent à livrer.

Accueilli par les services secrets sénégalais, l’homme qui a abandonné, à la frontière, sa voiture de fonction avec des armes à l’intérieur du véhicule a déclaré avoir refusé de commettre les crimes que le régime de Yahya Jammeh s’apprête à commettre. Mais, erreur de communication ou aveu de taille, Saliou Corre a déclaré « j‘ai abandonné Yahya Jammeh pour rentrer chez lui au Sénégal. »

Laisser un commentaire