Urgent: Deux gamins tués par les poteaux en béton de la Sénélec sur le terrain de Khar Yalla

C’est une exclusivité Kewoulo. Au moment où ces lignes sont écrites, un semblant de calme est revenu à Khar Yalla après un rapide mouvement de révolte qui a poussé des centaines de jeunes dans les rues de Castor et Grand Yoff pour réclamer l’intervention des services de secours. Mais aussi pour que justice soit fait suite à la négligence des agents de la Senelec ayant conduit à la mort de deux gamins. Un troisième est entre la vie et la mort au CTO de Grand Yoff.

A l’origine de leur manifestation et le blocage des deux voies de Khar Yalla se trouve l’accident ayant conduit au décès de deux jeunes du quartier qui jouaient sur le terrain de football du quartier. Venus se mettre à l’ombre des poteaux en ciment que la Sénélec a rangés sur le terrain de football, ils ont été surpris par la chute de deux blocs de ces poteaux en béton armé. “Les blocs sont tombés sur eux. Deux des jeunes ont été tués sur le coup et le 3 ème garçon est entre la vie et la mort, évacué à l’hôpital.” Ont soutenu des sources de Kewoulo.

Choquées par cet accident, les jeunes sont sortis nombreux barrer la route qui passe devant le siège historique du PIT et des locaux de Walfadjri. En barrant la route, ils voulaient que les forces de l’ordre et de secours interviennent pour extirper les victimes de l’emprise des blocs. “Mais, malheureusement quand les secours sont arrivés l’irréparable est déjà arrivé.” Ont déclaré, sous anonymat, les premiers policiers arrivés sur les lieux. A en croire les premières informations, “ces poteaux ont été mal rangés sur le terrain par des sous-traitants et des agents de la Senelec. Et la responsabilité directe de la société nationale d’électricité ne peut être écartée dans ces homicides involontaires.

Des reporters de Kewoulo dépêchés sur place ont appris que les victimes sont Seydou Ba Camara, âgé de 6 ans et Mamadou Lamarana Barry âgé de 4 ans. Le rescapé de cet accident se nomme El’Hadji Barry, il est âgé de 6 ans et se trouve actuellement à l’hôpital général de Grand Yoff, ex-CTO, avec un pronostic vital engagé. Aussi, pour éviter qu’une émeute ne naisse et avec ce douloureux accident, les premiers policiers intervenus sur les lieux ont fait montre d’une grande diplomatie pour calmer l’envie d’en découdre des jeunes. “Finalement, le calme est revenu. Et, une enquête pour homicide involontaire est ouverte”, ont assuré ces policiers retrouvés sur place par les reporters de Kewoulo

Laisser un commentaire