Urgent: Après son accident sur la Corniche Ouest, Pape Alé Niang placé en garde à vue

L’histoire se répète pour le journaliste Pape Alé Niang. Sous les feux des projecteurs à cause notamment de son combat contre le régime des Faye-Sall et entré récemment dans le cercle très fermé des écrivains, Pape Alé Niang vient d’être rattrapé par ses vieux démons. Et, cette fois ci, l’affaire est très sérieuse et pourrait lui coûter cher. Très cher.

Le journaliste chroniqueur et administrateur du site Dakarmatin.com est dans de sales draps. A en croire des informations obtenues par Kewoulo, notre confère est en garde à vue au commissariat central de Dakar où il a passé la nuit. De sources judiciaires, « il est reproché à Pape Alé Niang d’avoir conduit son véhicule alors qu’il est en état d’ébriété. Et d’avoir commis un accident qui a causé la destruction de biens appartenant à autrui. »

Pour rappel, le journaliste, qui conduisait son véhicule, a fait un accident matériel sur la Corniche Ouest de Dakar. Dans le choc, il s’en est sorti sans égratignure. « Mais, il a complètement bousillé la voiture d’un particulier qu’il a cogné sur la chaussée, pour défaut de maîtrise de son véhicule. » Secouru par les forces de l’ordre, l’auteur du brûlot, Scandale au cœur de la République: Le dossier du COUD, un livre au vitriol visant le ministre Cheikh Oumar Hanne, a été conduit dans un hôpital où il a subi une prise de sang. Et l’analyse de cette prise de sang aurait confirmé un taux exagéré d’alcool dans son organisme.

Avec cette affaire, Pape Alé Niang se trouve en situation de récidive. Pour rappel, il avait, en 2014, quitté la route et avait renversé l’étal du commerçant guinéen, Abdoulaye Diallo. Ensuite, avant l’arrivée des forces de l’ordre, il avait quitté les lieux. Interpellé par la police, il avait été déféré au parquet et condamné à 6 mois de prison avec sursis. Aussi, le tribunal l’avait condamné à payer 50.000 d’amende. Et au paiement de 600.000 F CFA au commerçant guinéen.

Laisser un commentaire