Traque contre Aguibou Soumaré: La Centif dément l’Obs et rappelle ses missions

Traque contre Aguibou Soumaré

L’information avait barré la Une du journal l’Obs d’hier et a été reprise largement par la presse en ligne. Au finish, il n’en est rien. La Centif a mis les choses au clair et démenti l’Obs.

A en croire nos confrères de la Médina, l’ancien premier ministre et candidat déclaré à la présidentielle de 2019 serait dans le viseur de l’exécutif. Pour le faire taire et renoncer à ses ambitions présidentielles, nos confrères ont fait savoir que le Centif qui est l’organe de contrôle des transactions financières aurait été activé pour traquer l’homme qui est présenté par des journalistes proches du palais comme le plan B du Pds pour remplacer Karim Wade et lui préparer le terrain.

Choqué par cette publication, la Centif a publié un communiqué dans lequel il se porte en faux contre cette affirmation de l’Obs qui veuille faire de lui le bras armé de l’exécutif contre l’ancien Président de la Commission de l’UEMOA. Aussi, dans ce communiqué parvenu à la rédaction de Kewoulo, la Centif a fait savoir que ses missions sont encadrées par la loi.  Pour rappel, la Centif est chargée de recevoir et de traiter les déclarations d’opérations suspectes faites par des personnes assujetties, limitativement désignées.

« A ce titre, elle est dotée d’un pouvoir de décision autonome sur les affaires liées au  blanchiment de capitaux et au financement du terrorisme. Ce pouvoir se traduit notamment par le traitement des déclarations qui sont communiquées à la CENTIF de manière confidentielle et sans interférence aucune« , a précisé le document transmis à notre rédaction.

Laisser un commentaire