Trafic intérieur de drogue entre Liberté 6 et Dakar Plateau : Modou Ndour et Ardo Diouf risquent 10 ans de prison

Lors d’une patrouille nocturne, les éléments du commissariat de police de Dakar Plateau ont interpellé un jeune en possession de chanvre indien. Interrogé sur la provenance du produit prohibé, celui-ci balance le nom de son livreur, Modou Ndour, avant d’indiquer son lieu de vente.

Les limiers effectuent une descente sur le lieu indiqué. Et Modou Ndour a été arrêté au moment où il vendait un kilogramme de drogue, informe L’As. Soumis à un interrogatoire serré, il a imputé la paternité de la drogue saisie à Ardo Diouf. Selon lui, ce dernier lui avait demandé de livrer le carton à un certain Niass. Les enquêteurs se dirigent chez Ardo Diouf à Liberté 6 où ils ont découvert 33 paquets de chanvre indien. Mais il a pris la fuite dès qu’il a appris l’arrestation de son ami. Il sera interpellé quelques jours plus tard à Kédougou.

Comparaissant hier, mardi devant la barre de la Chambre criminelle de Dakar, Ardo Diouf et Modou Ndour ont réfuté les fais qui leur sont reprochés. Poursuivi pour association de malfaiteurs et trafic intérieur de drogue, Modou Ndour impute les faits à son co-accusé. Ce jour-là, dit-il, Ardo l’avait appelé au téléphone pour lui demander d’aller dans sa chambre pour récupérer un carton qu’il devait remettre à un certain Niass. Au moment de la livraison, poursuit-il, il a été arrêté par la police. Il soutient qu’il ignorait que le carton contenait de la drogue. Rejetant tout en bloc, Ardo Diouf jure qu’il ne s’active pas dans le trafic de la drogue.

D’après le parquet général, Modou Ndour agissait sur les ordres de Ardo Diouf en connaissance du contenu du carton. Pour le blanchiment d’argent, l’avocat général pense que les éléments de l’enquête n’ont pas pu établir la preuve. Il a requis 10 ans de travaux forcés, tandis que la défense a plaidé la relaxe. Délibéré le 15 septembre prochain.

Laisser un commentaire