Touba : Un marchand engrosse une mineure et écope de 02 ans de réclusion criminelle

Touba:Un marchand engrosse une mineure et écope de 02 ans de réclusion criminelle

Deux ( 2) ans de réclusion criminelle, c’est la sentence infligée,  le mercredi 30 mars 2022, à Abdou Faye par la chambre criminelle du Tribunal de grande instance de Diourbel. Acquitté du chef de viol, ce marchand domicilié à Touba, a été reconnu coupable de pédophilie sur une mineure.

Au cours de l’année 2020, l’accusé âgé de 38 ans avait entretenu des rapports sexuels avec A.Diouf âgé de 14 ans. Mais l’affaire s’est ébruitée lorsque la petite a contracté une grossesse.

C’est ce qui a poussé la mère de la victime à saisir la brigade de la  gendarmerie de Ndindy ( Touba) à  travers une plainte pour viol. Selon le procès-verbal parcouru par Seneweb, la dame a déclaré qu’elle était voyage  en laissant ses filles seules à la maison avant de préciser qu’à son retour, un mois plus tard, elle avait constaté, des saignements sur sa fille aînée A.Diouf.

Poursuivant, elle a fait consigner que suite à son interpellation, celle-ci lui avait confessé avoir été, après son départ, abusée sexuellement, par leur voisin Abdou Faye.

Entendue à son tour par les hommes du commandant, Souleymane Niang, l’adolescente a confirmé les déclarations de sa mère en y ajoutant qu’Abdou Faye avait profité de l’absence des adultes dans leur domicile, pour escalader, durant la nuit, le mur en passant par la fenêtre de sa chambre avant de la retrouver à l’intérieur. A.Faye a déshabillé la fille avant  de l’abuser sexuellement.

Au demeurant, elle a soutenu qu’Abdou Faye est l’auteur de sa grossesse car elle n’a jamais entretenu de rapports sexuels avec un autre homme.

Arrêté et soumis à un interrogatoire, le mis en cause a reconnu partiellement les faits. D’après le rapport d’enquête lu par Seneweb, le marchand âgé de 38 ans a assumé avoir  entretenu des rapports sexuels à deux reprises avec la victime A.Diouf en arguant que celle-ci était consentante car ils nouaient une relation amoureuse.

Poursuivant, il a allégué que ces dits rapports s’étaient déroulés en plein jour mais pendant que la mère de la fille était en voyage. Pour finir, il a avancé que la fille n’était pas vierge et que celle-ci doit avoir entre 17 et 18 ans tout en reconnaissant la paternité de la grossesse de cette dernière.

Laisser un commentaire