Télécoms: L’ARTP force la main aux opérateurs pour un rabais des tarifs de la téléphonie et de l’internet

Télécom: L'ARTP force la main aux opérateurs pour un rabais

Les acteurs des télécommunications étaient face au directeur général de l’ARTP, ce matin. Dans l’enceinte d’un grand hôtel dakarois, Abdou Karim Sall, le patron de l’ARTP, a demandé aux professionnels des télécoms de mettre en pratique les recommandations de l’autorité de régulation. Et permettre aux citoyens d’avoir un accès démocratique et de qualité à l’internet et à la téléphonie mobile.

Après les promesses de permettre à tous d’accéder -à moindre coût- à la téléphonie mobile et à l’internet, place à l’exécution de cette mesure révolutionnaire pour ce pays connu pour la cherté de ses moyens de communication. En conclave avec les acteurs du secteur, le directeur général de l’ARTP, qui a mis du temps à écouter la plaidoirie des opérateurs, a pris la parole pour rappeler le souhait ardent du chef de l’Etat, Macky Sall, de permettre à tous de se connecter -à moindre coût- sur des réseaux de qualité.

Bien qu’il soit venu pour voir si les opérateurs ont mis en place les recommandations de l’autorité de régulation -qui voudraient voir une baisse significative des tarifs, de manière globale- sur l’internet et la téléphonie, il n’a pas manqué d’annoncer de bonnes nouvelles pour le consommateur qui voit, ainsi, l’ouverture à la concurrence dans ce domaine jusque-là considéré comme la chasse gardée de la Sonatel et de Orange.

Ayant pris bonne note des déclarations des uns et des autres, Abdou Karim Sall a, face aux acteurs, annoncé la mise en place d’un observatoire des tarifs; ce sera un moyen de contrôle qui permettra de vérifier si les opérateurs se sont conformés aux injonctions de l’autorité de régulation et vérifier si les faits sont conformes aux déclarations d’intention.

Avec l’acquisition d’un outil dénommé tarif tracking, « l’ARTP pourra, désormais, vérifier si les tarifications appliquées sont conformes aux tarifs déclarés ». Parce que, pour Abdou Karim Sall,  « on ne peut pas développer les autres secteurs de l’économie si nous n’avons pas l’internet à tout moment. Et à des tarifs abordables ».

C’est pour cela que le directeur général de l’ARTP pense qu’il va falloir procéder au dégroupage de la boucle local avant juin 2018 pour espérer avoir des coûts bas de l’internet et de la téléphonie. Aussi, Abdou Karim Sall a annoncé que de nouveaux opérateurs internet feront bientôt leur arrivée sur le marché; permettant ainsi une baisse significative de l’internet.

Comme dans le domaine de l’internet, les Sénégalais pourront bientôt voir l’entrée sur le marché de nouveaux opérateurs de téléphonie, non titulaires de licence. Et l’autorité de régulation voudrait que cette foison d’acteurs soit bénéfique aux consommateurs. Le hic dans cet ambitieux projet est qu’il appartiendra aux opérateurs de téléphonie de payer les contrôleurs qui vont vérifier si les tarifs qu’ils appliquent aux consommateurs sont conformes aux recommandations de l’autorité.

« L’autorité de régulation veut encadrer les promotions. Les opérateurs de téléphonie appliquent des tarifs catalogues de 1,99 en moyenne. Et ils ne sont pas forcément des tarifs appliqués au client puisqu’ils échappent à la vigilance de l’autorité de régulation ». C’est pourquoi, Abdou Karim Sall voudrait que « on s’arrête, un moment, pour encadrer les promotions. Et accompagner les tarifs des titulaires des licences. »

Laisser un commentaire