Sénégal: Un quatorzième corps retrouvé et enterré dans « la foret des Bayottes »

Sénégal: Un quatorzième corps retrouvé

Cinq jours après les exécutions perpétrées dans « la foret de Bayottes », l’armée continue son opération de sécurisation et de ratissage, en Casamance. Comme l’avait signalé Alain Yéro Mballo -seul journaliste a avoir, pour le moment, atteint le lieu des tueries-, un nouveau corps a été retrouvé dans la forêt.

A en croire des sources locales, il s’agirait de la dépouille de Daouda Manga dit Vieux, un agriculteur de Ziguinchor dont la carte nationale d’identité avait été retrouvé au poste militaire qui donne accès à la zone. « Son corps a été retrouvé dans un état de décomposition si avancé que nous avons préféré l’enterrer sur place, dans « la foret des Bayottes ». Mais, le corps a été formellement identifié comme celui de Daouda Manga. » Ont confié de nombreux témoins.

 

Cette découverte macabre augmente le nombre de morts à 14 victimes. Et si les opérations de recherches continuent, il y a de fortes chances que d’autres victimes soient retrouvées dans la forêt. Comme nous l’évoquions hier, il y a de fortes probabilités que des blessés, qui auraient tenté de quitter les lieux des tueries après le départ des meurtriers, soient encore en forêt. Faute de secours, ils pourraient mourir en brousse.

 

« C’est, certainement, pour cela que des charognards ont été aperçus au dessus de la forêt. Pour découvrir d’autres corps, il faut suivre les charognards dans leur déplacement. Parce que ce sont les meilleurs guides pour découvrir des cadavres« , a déclaré une source qui a requis l’anonymat. De sources médicales, on parle plutôt de la découverte de deux corps. Et le chef d’état-major de l’armée, en visite à Ziguinchor, a déclaré que les meurtriers seront traqués et neutralisés.

Laisser un commentaire