Sénégal: le procès en flagrant délit de Ahmed Aidara, Déthié Fall, Mame Diarra Fam et cie…

Le verdict des trois ténors de l’opposition arrêtés le vendredi 17 juin notamment pour rassemblement illicite, lors d’une manifestation interdite par la préfecture. Au moins 3 personnes sont décédées lors de ces manifestations à Dakar et en Casamance, dans le sud du pays.

Les rideaux sont tombés après 9 Heures de procès. L’audience s’est tenue dans une salle remplie d’une immense foule de leaders et sympathisants de la coalition de Yéwi Askan Wi comme Ousmane Sonko, Khalifa Sall, ancien maire de Dakar, ou encore le député Aida Mbodj. Un procès sécurisé par un important dispositif de force de l’ordre.

Accusés de troubles à l’ordre public et participation à une manifestation non autorisée, Déthié Fall, Mame Diarra Fam et Ahmed Aïdara ont rejeté d’un revers de main tous les faits qui leur sont reprochés. Ces derniers reviennent sur les circonstances de leur arrestation et dénoncent une démocratie piétinée.

Ainsi, Ahmed Aïdara et ses co-prévenus sont jugés devant le tribunal des flagrants délits de Pikine-Guédiawaye. Ils sont finalement libérés et rentre tranquillement chez eux accompagnés par leurs partisans qui sont venus apporter leur soutien. Toutefois, le maire de la ville  Guédiawaye est condamné a 1 mois avec sursis et le verdict des deux autres est toujours en cours.

.

Laisser un commentaire