Robert Bourgi : « Sonko incarne l’avenir, Idrissa Seck est un homme du passé »

    Texte alternatif de la bannière



    Robert Bourgi parle encore de la politique sénégalaise. L’avocat et figure des réseaux de la « Françafrique » de l’Elysée, analyse dans un entretien paru ce lundi dans « L’Observateur », la présidentielle de 2019 et note les deux principaux adversaires de Macky Sall, classés deuxième et troisième, selon les résultats provisoires publiés par la Commission nationale de recensement des votes.

    « J’ai écouté quelques discours que les amis sénégalais me transmettaient, je n’imagine pas l’après-Macky sans Ousmane Sonko. Idrissa Seck vient de perdre sa troisième tentative à la présentielle. Le temps va passer pour lui, fait-il remarquer. Et d’ajouter : « Ousmane Sonko a de l’avenir. Je ne le vois pas ne pas grimper dans le cœur des Sénégalais. J’ai constaté lors de la campagne électorale, un amour fou des jeunes et des femmes pour Macky Sall. Mais j’ai constaté aussi que les jeunes affectionnent tout particulièrement Sonko.

    La manière dont ils affectionnent Sonko n’est pas la même approche de celle qui existe pour Idrissa Seck. Aujourd’hui, Idrissa Seck apparait comme un homme du passé. Même par rapport à Macky Sall, Idy est homme du passé, son discours est vieux, ancien. C’est l’ancien monde. Sonko est le monde de demain, Sénégal de demain
    ».

    Laisser un commentaire