Refus de paiement des mois de « vacances Covid-19 »: les écoles privées font un chantage sur les convocations des examens

Dès le mois prochain, c’est-à-dire entre le 20 août et le 15 octobre, auront lieu les examens d’entrée en 6ème, Brevet de fin d’études moyennes et Baccalauréat. Un calendrier qui a poussé certains responsables d’écoles privées à sommer les parents à s’acquitter de l’intégralité des frais de scolarité de leurs enfants candidats à ces examens. Or, nombreux sont des parents d’élèves qui peinent à payer les quatre mois de scolarité alors que les écoles étaient fermées à cause de l’état d’urgence lié à la Covid-19. Il est vrai que malgré le « petit » milliard de subvention à partager, les écoles privées n’arrivent pas à payer les salaires de leur personnel.

Face à cette terrible situation financière, certains responsables d’établissements privés menacent les élèves en classe d’examen en faisant un chantage sur les convocations, selon le journal Le Témoin. comme quoi, il est demandé aux élèves de régler leurs frais de scolarité d’avril, mai, juin, juillet et…août sous peine de ne pas recevoir leurs convocations aux examen. Non, vous ne vous trompez pas : même pour le mois d’août, avec la reprise des cours pour les classes d’examen, les écoles privées exigent le paiement. Au secours !

Laisser un commentaire